•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Johanne Gélinas nommée à la tête de Transition énergétique Québec

Johanne Gélinas sera à la tête de Transition énergétique Québec.
Johanne Gélinas dirigera Transition énergétique Québec. Photo: La Presse canadienne

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a annoncé la nomination de Johanne Gélinas à la tête de Transition énergétique Québec. L'organisme public sera chargé de coordonner les efforts du gouvernement pour atteindre les objectifs de la Politique énergétique 2030.

L'annonce a été faite lors d'un forum sur la transition énergétique organisé par la Chambre de commerce de Montréal.

Québec s'est fixé plusieurs objectifs ambitieux dans sa politique énergétique, comme celui de réduire de 40 % la consommation de produits pétroliers d'ici 2030.

Un autre objectif : améliorer l'efficacité énergétique. Les pertes d'énergie sont en effet énormes selon Johanne Whitmore, chercheuse à HEC Montréal.

« Plus de la moitié de l'énergie qui transite dans le système est complètement perdue pour des raisons d'inefficacité. Particulièrement dans le secteur des transports. N'importe quelle entreprise qui enregistrerait des pertes de 51 % réviserait son modèle d'affaires », dit-elle.

Plusieurs initiatives ont vu le jour au Québec pour tenter de réduire la consommation d'énergie, comme l'explique Jean Nolet, PDG de la Coop Carbone. « On parle de véhicules autonomes électriques. Il y a de plus en plus de camions électriques. Donc il y a des transitions qui sont en train de se faire. »

Transition énergétique Québec, l'organisme qui est en train d'être mis en place par le gouvernement Couillard, doit soutenir les différentes initiatives et jouer le rôle de guichet unique pour les programmes d'efficacité énergétique.

« Il était important d'avoir un organisme qui puisse coordonner ces activités-là, qui puisse écouter les gens dans le milieu », affirme le ministre de l'Énergie, Pierre Arcand.

Celui-ci estime que d'ici 15 ans, au moins 4 milliards de dollars seront investis dans la transition énergétique.

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) a bien accueilli la nomination de Johanne Gélinas. « À l'ère de la transition énergétique, on doit s'assurer que chaque dollar investi pour des mesures d'efficacité et de réduction de gaz à effet de serre soit maximisé et permette la réalisation de projets stimulants pour le développement économique du Québec », soutient son PDG, Stéphane Forget.

La notice biographique publiée par le bureau du premier ministre décline l'expérience de Mme Gélinas, qui a occupé les postes de commissaire permanente du Bureau d'audiences publiques sur l’environnement (BAPE) et de commissaire fédérale à l’environnement et au développement durable au Bureau du vérificateur général du Canada.

Elle est actuellement associée et responsable de la pratique de développement durable au sein du Groupe-conseil stratégie et performance de Raymond Chabot Grant Thornton.

Avec les informations d'Éric Plouffe

Politique