•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une campagne contre l'extorsion sexuelle est lancée en Colombie-Britannique

Lancement de la campagne « Uncertain Terms » sur les dangers du partage de photos compromettantes

La campagne « Uncertain Terms » pour sensibiliser les jeunes à l'extorsion sexuelle

Photo : Children of The Street Society

Radio-Canada

La campagne Uncertain Terms est lancée en Colombie-Britannique pour sensibiliser les jeunes à réfléchir avant d'envoyer des photos compromettantes à caractère sexuel sur les plateformes mobiles.

Un texte de Christophe Le Gentil

L’initiative, lancée par l’organisme Children of the Street Society, de Coquitlam, près de Vancouver, a pour objectif d’avertir les jeunes à propos des dangers et des conséquences de l’envoi d'une photo dénudée sur internet et les technologies mobiles.

La campagne est diffusée à la télévision, sur des affiches aux arrêts d’autobus et dans les écoles de la province. Des jeunes y sont représentés sur le point d’envoyer une photo intime, avec un message d’avertissement sur les risques d’extorsion sexuelle et d’humiliation en ligne.

La directrice de l’organisme Children of the Street, Diane Snowden, explique que cette campagne a vu le jour grâce aux commentaires des parents, de la forte augmentation des signalements d’exploitation sexuelle en ligne et des affaires rendues publiques comme le cas d’Amanda Todd, l'adolescente britanno-colombienne qui s’est suicidée après avoir été victime de harcèlement en ligne en 2012.

Mme Snowden affirme que les prédateurs sexuels n’agissent plus de la même façon qu’il y a 20 ans.

« Les enfants ne sont plus abordés dans les endroits publics, les aires de jeu ou les centres commerciaux, ils sont désormais ciblés par la technologie mobile et les réseaux sociaux. Les harceleurs vont les manipuler et essayer d’obtenir des faveurs de leur part. Nous devons nous assurer que les jeunes sont capables de se protéger et que les parents peuvent aborder le problème avec eux », dit-elle.

Le site de l’organisme offre un contrat personnalisable sur le sujet de l’extorsion. Il a pour but d'aider les parents à aborder la question avec leurs enfants, en les informant sur les conséquences de l’extorsion en ligne et en garantissant aux jeunes une écoute sans jugement moral et sans punition.

Selon Mme Snowden, la conversation devrait se faire dès que les jeunes reçoivent leur premier appareil mobile. « Si nous donnons de tels outils à nos enfants, nous devons aussi leur donner les instructions pour qu'ils se protègent. De la même manière que nous donnons les clés d’une auto à un jeune de 16 ans, il est de notre devoir de nous assurer qu’ils connaissent les règles de conduite », explique-t-elle.

Colombie-Britannique et Yukon

Sexualité