•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hémodialyse : le souhait de Cyrille Junior Gibeault est exaucé

Cyrille Junior Gibeault, en entrevue à Radio-Canada

Le Granbyen Cyrille Junior Gibeault

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

ll y a un an, le Granbyen Cyrille Junior Gibeault a amorcé une grève de traitement d'hémodialyse en solidarité avec son père, qui n'avait pas accès à ce type de soins de santé dans sa région en Gaspésie. Son appel et celui de nombreux autres patients a finalement été entendu.

Le ministre de la Santé, Gaétan Barette, a annoncé jeudi la bonification des services d'hémodialyse en Gaspésie. Deux chaises de traitement seront installées à l'hôpital de Gaspé, deux autres à l'hôpital de Maria et, enfin, deux à l'hôpital de Sainte-Anne-des-Monts, où habite le père de M. Gibeault.

Ce dernier devait parcourir des milliers de kilomètres par mois pour être soigné.

Mais même s'il s'agit d'une excellente nouvelle, le Granbyen s'étonne encore d'avoir dû commencer une grève mettant sa vie en péril pour se faire entendre.

« Ce n'est pas normal que j'aie dû risquer ma vie. Moi, je l'ai risquée en faisant, disons, un risque calculé. En espérant que le ministre Barette, en étant médecin, son serment d'Hippocrate embarque », raconte-t-il.

Ce n'est pas normal que j'aie dû faire ça pour qu'un médecin pense à donner des traitements à des patients en région éloignée. On pense juste à des traitements un minimum humain.

Une citation de : Cyrille Gibeault

Un budget assuré

Le ministère de la Santé et des Services sociaux alloue 1,3 million de dollars pour l'implantation de ces nouveaux services.

« La question, c'est que le budget va être au rendez-vous. Le CISSS n'aura pas à puiser dans ses budgets », a assuré le ministre Barrette.

Un financement récurrent annuel maximal de 1,4 million de dollars est également accordé pour offrir 2808 nouveaux traitements par année, en plus d'un montant ponctuel de 110 000 $ pour l'implantation du service.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !