•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet d'usine d'ozonation de l'eau dans Rivière-des-Prairies franchit une autre étape

Plan du projet d'usine d'ozonation, avec notamment les emplacements de la station de pompage, du système de refroidissement et des unités de production d'oxygène, de production d'ozone et de destruction d'ozone.

Un plan, présenté en 2017, du projet d'usine d'ozonation de la station d'épuration Jean-R.-Marcotte, dans l'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles.

Photo : Ville de Montréal

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le comité exécutif de la Ville de Montréal vient d'approuver un contrat de 31 millions de dollars à Générale Électrique du Canada pour un poste de transformation à la station d'épuration des eaux usées Jean-R.-Marcotte, dans l'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles.

Un reportage de Benoît Chapdelaine

Ce poste électrique de 315 kV/25 kV doit alimenter d’ici la fin de 2018 des unités de désinfection des eaux à l'ozone et de production d’oxygène, dans le cadre d’un projet d’usine de 350 millions de dollars attendu depuis une dizaine d'années. Une dépense énergétique de 25 kV est équivalente à 10 000 maisons.

Générale Électrique sera responsable de l’entretien du poste de transformation pendant les cinq années suivant sa mise en service. À terme, selon les documents de la Ville, le poste électrique permettra de répondre à la demande électrique de toute la station d’épuration.

Depuis une première annonce en 2008, les retards se sont accumulés dans ce projet et les coûts ont presque doublé, mais l'attribution de ce contrat pour un poste électrique semble indiquer que le projet est maintenant en voie de se réaliser.

La désinfection à l'ozone permet d'éliminer plus de 95 % des bactéries et la grande majorité des virus et des médicaments qui se retrouvent dans les eaux usées.

Le directeur de l'usine d'épuration des eaux de Montréal, Richard Fontaine, prévoit entreprendre le traitement à l'ozone à l'automne 2018. « La construction de cette unité-là est probablement le geste environnemental le plus important posé par Montréal après la construction de la station d'épuration. Ça va vraiment changer grandement la qualité du traitement et le rejet des eaux usées va être grandement amélioré », dit-il.

La station d'épuration Jean-R.-Marcotte, dans l'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-TremblesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La station d'épuration Jean-R. Marcotte, dans l'arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles.

Photo : Ville de Montréal

L'opposition officielle à l'Hôtel de Ville de Montréal appuie ce projet financé principalement par Québec et Ottawa.

Les principaux bénéficiaires du traitement à l'ozone des eaux usées seront les citoyens des villes situées en aval qui puisent leur eau dans le fleuve. La faune et la flore seront également moins exposées à la pollution, selon le conseiller Sylvain Ouellet, de Projet Montréal.

« Les poissons alentour de l'île se retrouvent dans le fleuve et bougent. Si on dépollue à un endroit, il y a encore plusieurs pêcheurs autour de l'île dans le fleuve et dans la rivière des Prairies; ils vont en bénéficier, car ce sont les mêmes poissons qui circulent », explique-t-il.

La station d'épuration Jean-R.-Marcotte traite environ les trois quarts des eaux usées domestiques de la grande région de Montréal et près de la moitié de celles des eaux du Québec, selon la Ville.

Montréal s'apprête donc à dépolluer davantage ses eaux usées, mais la pollution des Grands Lacs et du fleuve en amont risque d'augmenter si la nouvelle administration américaine cesse de financer certains travaux, comme elle l’a annoncé dans son budget 2018.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !