•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les contrevenants au volant font preuve de créativité selon la police de Gatineau

Un policier de la Ville de Gatineau, en hiver

Un écusson du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG)

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

Radio-Canada

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) publie depuis mercredi une liste des excuses les plus surprenantes invoquées par des contrevenants au volant pour se soustraire à leur responsabilité.

Les policiers ont décidé d'utiliser la plateforme Twitter pour sensibiliser la population de façon inusitée à la sécurité routière.

 

Depuis mercredi, la police gatinoise publie les commentaires les plus insolites reçus par les agents qui ont intercepté des contrevenants au volant.

 

Selon la porte-parole du SPVG, Andrée Yeast, le but de la campagne est d'interagir avec les citoyens afin de prévenir les comportements risqués, comme les excès de vitesse et l'usage du cellulaire au volant.

Le SPVG explique sa campagne sur Twitter

Voici quelques-uns des messages publiés mercredi.

 
 
 

Selon quelques citoyens rencontrés, il est compréhensible que certaines personnes utilisent ce type d'excuses pour essayer de s'éviter une contravention.

Commentaires de conducteurs sur la campagne du SPVG pour le respect du Code de la sécurité routière

À la Société d'assurance automobile du Québec (SAAQ), un porte-parole, Gino Desrosiers, accueille favorablement cette campagne du SPVG.

M. Desrosiers rappelle que « c'est l'affaire de tous de faire de la sensibilisation en sécurité routière, corps policiers, CAA, le milieu hospitalier. Si quelqu'un pense avoir une bonne idée, parlons-en plus, on va en parler plus et on risque d'avoir un impact sur la sensibilisation du public ».

« Nous souhaitions attirer l'attention sur la #sécuritéroutière sur un ton plus léger. Mission accomplie! », peut-on lire sur le compte Twitter du service de police.

Avec les informations de la journaliste Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Forces de l'ordre