•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouveaux services d'hémodialyse en Gaspésie

Gaétan Barrette

Le ministre de la Santé Gaétan Barrette procède à une annonce à l'hôpital de Gaspé

Photo : Radio-Canada / William Bastille-Denis

Radio-Canada

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a annoncé qu'un service d'hémodialyse sera offert dans trois nouveaux hôpitaux en Gaspésie.

Deux chaises à Gaspé, deux à Maria et deux à Sainte Anne-des-Monts seront installées. Il faut préciser que deux patients par jour peuvent utiliser une chaise. Des services seront assurés par les néphrologues du Centre intégré de Santé et de Services sociaux du Bas-Saint-Laurent.

Un volet de suppléance rénale à domicile a également été annoncé. Par cet aspect, le Centre universitaire de Québec assurera le suivi.

Le ministre a ajouté que les patients de l'extérieur de la région et même du Nouveau-Brunswick pourront venir se faire soigner en Gaspésie.

Québec investit 1,28 million de dollars pour offrir ces nouveaux services, et 1,4 million de dollars supplémentaires annuellement pour assurer leur gestion.

ManifestantsAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les manifestants attendaient le ministre de la Santé devant l'hôpital de Gaspé.

Photo : Radio-Canada / Bruno Lelièvre

Des manifestants accueillent le ministre Barrette

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a été accueilli par une vingtaine de techniciens ambulanciers. Les syndicats sont toujours en négociation pour le renouvellement de leur convention collective.

Rappelons aussi que ce midi, des technologistes médicaux de Gaspé, Maria et Chandler doivent former des murs humains devant leur établissement, pour manifester contre le projet Optilab. Il s'agit d'un projet de centralisation d'analyses en laboratoire des prélèvements.

M. Barrette est arrivé vers 11 h à Gaspé aujourd’hui. Cet après-midi, il doit annoncer des investissements pour l'Hôpital de Gaspé et procéder à l'inauguration du Centre d'Hébergement Mgr Ross.

Les traitements d'hémodialyse ne sont offerts qu'à Rimouski et Chandler pour l'instant.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les traitements d'hémodialyse ne sont offerts qu'à Rimouski et Chandler pour l'instant.

Photo : Radio-Canada

Un combat de longue date

Le combat des patients pour améliorer les services d’hémodialyse a débuté il y a déjà un bon moment en Gaspésie.

Le problème dans la région, c’est qu’il n’existe que six chaises dans un seul hôpital de la Gaspésie, soit dans celui de Chandler. Cette situation force les malades à parcourir des centaines de kilomètres pour subir trois traitements chaque semaine pour survivre. Une situation impossible pour nombre d’entre eux.

Dans le but d'inciter Québec à améliorer les services, un patient a menacé de faire une grève de la faim, une autre a annoncé qu’elle refuserait de subir ses traitements, et les pétitions se sont multipliées. De nombreux patients, citoyens et politiciens ont dénoncé la situation. Aussi, une fondation a offert de payer pour améliorer ce service public dans la Baie-des-Chaleurs récemment.

D'autres informations à venir

Est du Québec

Santé