•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Spectacle des 20 ans de S.O.S. Montfort : Jim Watson chahuté

Revoyez notre émission spéciale sur les 20 ans du rassemblement S.O.S. Montfort

Le discours du maire d'Ottawa dans le cadre des célébrations du 20e anniversaire du grand rassemblement S.O.S. Montfort, à la Place TD, mercredi soir, a été marqué par du chahut et une certaine agitation de la foule.

Un texte de Florence Ngué-No

Alors que le maître de cérémonie de la soirée, l'avocat Ronald Caza, grand défenseur de la cause Montfort, annonçait l'arrivée sur scène du « maire le plus populaire et le plus aimé au Canada », une clameur est montée dans le public.

Certains ont sifflé le maire, d'autres ont scandé les mots « Ottawa bilingue », forçant Jim Watson à hausser légèrement le ton pour couvrir le bruit de la foule.

 

Le premier magistrat, qui s'oppose à la désignation officielle d'Ottawa comme Ville bilingue, s'est dit heureux d'être présent à la Place TD pour souligner le 20e anniversaire du rassemblement visant à sauver l'Hôpital Montfort.

« Le 22 mars 1997, plus de 10 000 personnes ont rempli le centre civique pour démontrer leur appui à l'Hôpital Montfort, mais ce rassemblement ne visait pas seulement à sauver l'hôpital, c'était un appel à protéger les droits de la minorité francophone », a déclaré M. Watson.

Je me rappelle très bien de cette soirée et je suis heureux d'y avoir participé.

Jim Watson, maire d'Ottawa

Il a fallu attendre que le maire commence à énoncer les noms des « grands de la francophonie » qui ont participé au rassemblement de 1997 - Gisèle Lalonde, Mauril Bélanger, Ronald Caza - pour que le silence puis les applaudissements reviennent dans le public.

Le maire a terminé son allocution en proclamant le 22 mars 2017 « Journée de la solidarité franco-ontarienne ».

Une soirée forte en émotions

Quelques minutes plus tard, Gisèle Lalonde, présidente du mouvement S.O.S. Montfort de 1997 à 2002, et Michelle de Courville Nicol, ancienne présidente du conseil d'administration de l'Hôpital Montfort, sont montées sur scène. Elles ont été accueillies par un tonnerre d'applaudissements qui a duré plusieurs minutes.

Des images d'archives montrant l'ampleur du rassemblement du 22 mars 1997, qui avait réuni 10 000 personnes et marqué la naissance du mouvement S.O.S. Montfort, ont été projetées sur un écran géant installé sur scène.

Sous des applaudissements nourris, Mme Lalonde, visiblement émue, a brandi un immense drapeau vert et blanc aux couleurs de l'Ontario français. Debout, les gens applaudissaient à tout rompre.

Invité sur scène, le conseiller Mathieu Fleury a clos la série d'allocutions : « Merci Mme Lalonde, merci Mme de Courville Nicol, vous avez tant donné. C'est maintenant à la jeunesse de prendre la relève. Vous pouvez être fières. Vous pouvez dire : ''Mission accomplie'' ».

Des artistes francophones venus de tout l'Ontario, comme Moonfruits, Damien Robitaille, Robert Paquette, Yao, ont ensuite célébré en musique la solidarité franco-ontarienne, jusque tard dans la nuit.

L'événement a réuni près de 4000 personnes.

Ottawa-Gatineau

Politique municipale