•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réactions favorables au financement prévu pour le transport en commun en C.-B.

Deux trains du réseau de SkyTrain de TransLink

Deux trains du réseau de SkyTrain de TransLink

Photo : Noémie Moukanda/Radio-Canada

Radio-Canada

« Un investissement historique » dans le transport en commun se réjouit le maire de la métropole vancouvéroise, Gregor Robertson, au sujet des 2,2 milliards de dollars prévus au budget fédéral pour améliorer les infrastructures liées au transport en commun de la région. Le conseil des maires de TransLink applaudit également la décision.

« Les maires du Grand Vancouver sont prêts à se retrousser les manches et à travailler avec le gouvernement provincial afin de profiter de cette circonstance opportune créée par le gouvernement Trudeau », souligne Gregor Robertson. « Ces fonds pourront soutenir le développement de notre région grandissante et stimuler notre économie florissante tout en protégeant notre environnement. »

Ottawa promet de subventionner jusqu’à 40 % du coût de construction du prolongement souterrain de la ligne Millenium du SkyTrain du Grand Vancouver ainsi que l’installation d’un train léger à Surrey. « Nous devons déterminer des façons pour que la province et la région puissent fournir le financement restant », rapporte le président-directeur général de Translink, Kevin Desmond.

Le gouvernement provincial a déjà promis de couvrir à 33 % les coûts de construction du projet.

Pour sa part, le chef du Nouveau Parti démocratique de la Colombie-Britannique, John Horgan, a profité de l’occasion pour critiquer la première ministre de la province, Christy Clark. Il a soutenu que son parti s'engage à augmenter la part de financement de la province en matière d'infrastructure de transport de 33 % à 40 %.

Hausse de la taxe pour l’industrie du covoiturage

Le budget fédéral a éliminé le crédit d’impôt sur le transport, ce qui aura un impact sur les usagers de la province. Aucun crédit ne sera accordé pour les abonnements de transport achetés après le 30 juin 2017.

Les entreprises de covoiturage devront payer le même montant de taxes que les entreprises de taxi traditionnelles, un impact potentiel pour des entreprises comme Uber, qui pourraient faire leur entrée dès décembre cette année.

Colombie-Britannique et Yukon

Transports