•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget fédéral : réactions partagées sur la Côte-Nord

Line Sirois, travailleuse sylvicole et présidente d'Action chômage Haute-Côte-Nord

Line Sirois, coordonnatrice d'Action chômage Haute-Côte-Nord

Photo : Radio-Canada / Evelyne Côté

Radio-Canada

Sur la Côte-Nord, les premières réactions à la suite du dépôt du budget fédéral varient beaucoup selon les intervenants.

Un texte de François Robert

Le budget déposé par le ministre des Finances, Bill Morneau, déçoit Action chômage Haute-Côte-Nord. L'organisme espérait que des mesures soient proposées pour les travailleurs saisonniers qui doivent composer avec le fameux « trou noir » qui les laissent sans revenu entre la fin des prestations d’assurance-emploi et le début d’une nouvelle saison de travail.

Le budget propose néanmoins 132,4 millions de dollars sur quatre ans, pour permettre aux chômeurs de suivre une nouvelle formation. Selon l'organisme, cette mesure qui encourage les travailleurs à changer de domaine d'emploi pourrait nuire à l'industrie saisonnière sur la Côte-Nord.

La coordonnatrice de l'organisme, Line Sirois, estime que ce budget ramène les prestataires de l'assurance-emploi dix ans en arrière.

On est très déçu, parce qu'on avait demandé des mesures concrètes et il n’y a absolument rien là-dedans pour les travailleurs saisonniers, pour les travailleurs qui tombent malades, il n’y a aucun changement. Je vous dirais qu’on est amer de ce budget 2017.

Line Sirois, coordonnatrice d’Action chômage Haute-Côte-Nord

Pour sa part, la mairesse de Port-Cartier, Violaine Doyle, espère que les mesures proposées dans le budget 2017 pour le développement des technologies propres pourront bénéficier à sa municipalité. Le gouvernement alloue 75 millions de dollars sur deux ans pour, notamment, diminuer la dépendance aux énergies fossiles dans les communautés éloignées.

Violaine Doyle souligne que le projet de l'usine de Bioénergie AE qui se prépare à produire du biocarburant à partir de résidus forestiers pourrait peut-être se qualifier pour obtenir du financement.

Conflit du bois d'oeuvre

Par ailleurs, Violaine Doyle déplore que le gouvernement n'ait pas annoncé de mesures pour l'industrie forestière qui craint l'imposition de barrières tarifaires par les États-Unis dans le dossier du bois d'oeuvre.

Infrastructures

Québec doit profiter de la volonté d'Ottawa d'investir en infrastructures pour réaliser des travaux de réfection et de prolongement de la route 138, selon le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier.

Dans son deuxième budget, Bill Morneau a annoncé des investissements supplémentaires en infrastructures de 81 milliards de dollars dès cette année.

Pour Réjean Porlier, Québec doit saisir cette occasion pour améliorer la route principale de la Côte-Nord.

« Notre région, nos infrastructures sont déficientes. On peut parler de la route 138. Ce n’est pas juste qu'elle n'est pas terminée, elle n'est même pas selon les normes pour de longues distances. On n'a même pas sur la Côte-Nord une route terminée aux extrémités, digne de ce nom. Avant d'investir un peu partout dans toutes sortes de choses, est-ce que, minimalement, on ne peut pas répondre à ça à travers les programmes d'infrastructure du fédéral? », affirme Réjean Porlier.

D'après les informations de Katy Larouche et Charles Alexandre Tisseyre

Côte-Nord

Politique