•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Morneau annonce des mesures pour les femmes

Une femme enceinte au travail.
Congédiées parce qu'elles étaient enceintes ou nouvellement mamans : voilà une réalité qui est plus fréquente que l'on pourrait l'imaginer. Photo: iStock
Radio-Canada

Les libéraux avaient promis d'élaborer un budget pour favoriser l'égalité des sexes. Certaines mesures s'adressent directement aux femmes dans le budget de Bill Morneau, mais le financement est limité.

Un texte de Marie-Claude Frenette

Le budget 2017 augmente par exemple le nombre de semaines de prestations de maternité d’assurance-emploi auxquelles les mères ont droit. La norme passe de 8 semaines à 12 semaines. Cette mesure se chiffre à 43,1 millions de dollars sur cinq ans à compter de 2017-2018 et à 9,2 millions de dollars par année par la suite.

Afin de donner un coup de pouce aux parents, le gouvernement fédéral rend aussi plus souples les prestations parentales d’assurances-emploi.

Les changements proposés permettront aux parents de choisir de toucher des prestations parentales d’assurance-emploi pendant une période prolongée pouvant atteindre 18 mois en acceptant un taux de prestation inférieur, soit 33 % de la rémunération hebdomadaire moyenne.

Les parents pourront continuer d’opter pour des prestations à 55 % du salaire - comme c'est le cas présentement - en les étalant sur une période maximale de 12 mois.

Cette mesure devrait priver les coffres de l'État de 152 millions de dollars sur cinq ans pour l’exercice 2017-2018, et de 27 millions de dollars par année par la suite. Elle ne concerne toutefois pas le Québec, qui a son propre régime d’assurance parentale.

Approche féminine

Les politiques du gouvernement touchent les gens et les groupes de manière différente. C’est pourquoi le budget de 2017 comprend le tout premier énoncé budgétaire relatif aux sexes, soit une analyse de la façon dont les politiques présentées touchent les femmes et les hommes de différentes façons.

Document budgétaire

Ottawa avait en effet rencontré dernièrement des groupes féministes en vue de conseiller le gouvernement sur la façon de rédiger un budget qui prend davantage en compte les préoccupations féminines.

Dans ce budget, le gouvernement Trudeau démontre donc sa volonté d’accorder une place plus importante aux Canadiennes, notamment sur le marché du travail.

Le Conseil consultatif sur la croissance économique est d’ailleurs cité dans le document à cet effet : « Les statistiques montrent que les sociétés canadiennes sont efficaces pour embaucher des femmes, mais qu’elles ne le sont pas tant pour les promouvoir : les femmes représentent 46 % de la main-d’œuvre du pays, mais elles détiennent moins du tiers de tous les postes de haute direction. »

Le gouvernement synchronise sa pensée avec celle du Conseil, qui estime qu’un travail considérable est à faire pour briser le plafond de verre.

Soutenir les femmes entrepreneures

Dès cette année, à l’intérieur de sa stratégie pour favoriser l’innovation, le budget octroie 50 millions pour le lancement d’un nouveau programme d’approvisionnement intitulé « Solutions innovatrices Canada » en vue favoriser la recherche et le développement, de même que les entreprises de biens et services mises sur pied par des Canadiens

Dans le cadre de ce programme, le gouvernement indique que des efforts seront déployés pour encourager plus particulièrement les entreprises qui sont dirigées par des femmes.

Femmes autochtones

Les femmes autochtones sont également ciblées par Ottawa. Le fédéral accorde 118,5 millions de dollars sur cinq ans pour appuyer la Stratégie pour les Autochtones vivant en milieu urbain.

Cette stratégie a entre autres pour objectif de soutenir les membres les plus à risque dans cette communauté, en particulier les femmes.

 

Économie