•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'épuisement parental existe bel et bien

Une mère et son enfant
Une mère et son enfant Photo: iStock
Radio-Canada

L'épuisement parental, ça existe! Il s'agit d'un épuisement similaire à l'épuisement professionnel, mais qui s'applique à la sphère familiale. La psychothérapeute et consultante en santé psychologique Linda Turcotte affirme qu'on parle depuis peu de ce phénomène, mais que de plus en plus de parents consultent un spécialiste à ce sujet.

Selon Mme Turcotte, trois symptômes sont à surveiller. Premièrement, « il y a une fatigue morale qui est psychologique, mais il y a aussi une fatigue physique qui s'installe », dit-elle.

« Par la suite, il y a une dimension que l'on considère, qui est la distanciation parentale. Ça ne veut pas dire que les gens n'aiment plus leurs enfants, ça veut dire qu'ils prendraient des vacances de leurs enfants. C'est complètement différent » nuance la psychothérapeute.

Le troisième élément à surveiller concerne l'estime de soi, en tant que parent. « C'est qu'ils se sentent de moins en moins compétents comme parents », explique Linda Turcotte.

Pour éviter l'épuisement parental, la consultante en santé psychologique invite les parents à lâcher prise, à s'accorder du temps personnel et à leur couple et à avoir une constance dans le temps qu'ils passent avec leurs enfants.

Écoutez l'entrevue complète sur le sujet accordée par Mme Turcotte à l'émission Des matins en or.

Entrevue avec Linda Turcotte

Abitibi–Témiscamingue

Santé mentale