•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan abolit son service d'autocars

Selon la province, seulement deux des 27 trajets offerts par la STC sont rentables.

Photo : CBC

Radio-Canada

Le service d'autocars de la Saskatchewan prendra fin le 31 mai. La province a décidé d'abolir la Compagnie de transport de la Saskatchewan (STC), qu'elle juge impossible à soutenir financièrement en raison du déclin du nombre de passagers et de l'augmentation des coûts.

Le gouvernement estime qu’il lui en coûterait 85 millions de dollars pour maintenir le service au cours des cinq prochaines années et redirigera ces fonds ailleurs, souligne le ministre des Investissements de la Couronne, Joe Hargrave, dans un communiqué.

Le nombre de passagers a diminué, et les coûts ont augmenté, ce qui fait en sorte que les subventions à la STC sont devenues impossibles à soutenir.

Joe Hargrave, ministre des Investissements de la Couronne

Au total, 224 employés seront touchés par l’abolition de la société d'État. Le service est suspendu cet après-midi et demain matin pour permettre au personnel de rencontrer la direction. Le service reprendra jeudi après-midi.

Les subventions gouvernementales sont passées de 25 $ à 94 $ par passager depuis 2007, alors que le nombre de passagers a diminué de 77 % depuis 1980, explique la province.

« Si on se base sur les tendances, c’est clair que le nombre de passagers va continuer à diminuer, que les coûts vont continuer d’augmenter et que de plus en plus d’argent sera nécessaire pour faire fonctionner la Compagnie », poursuit M. Hargrave.

Un coup dur pour les aînés des régions rurales, selon le NPD

« La perte de la STC aura un effet important sur les aînés des régions rurales et les gens qui utilisent ce service pour des rendez-vous médicaux importants », a souligné la porte-parole du Nouveau Parti démocratique en matière de Finances, Cathy Sproule, lors d'un point de presse mardi.

« Maintenant, ils l’abolissent sans préavis et sans la permission des propriétaires, la population de la Saskatchewan », a-t-elle ajouté.

La STC dessert plus de la moitié des 500 municipalités urbaines et municipalités du nord de la province avec ses 27 trajets. Deux de ces derniers sont gérés par des sous-traitants.

L'abolition de la Compagnie de transport de la Saskatchewan survient dans la foulée du dépôt du budget provincial. Il s’agit d’un deuxième budget déficitaire en deux ans pour la Saskatchewan, dont le déficit anticipé s’élève à 685 millions de dollars.

Saskatchewan

Transports