•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un jeu vidéo à grande échelle pour faire bouger les jeunes

LÜ, le gymnase interactif développé par la firme Saga
Radio-Canada

Depuis six semaines, le gymnase de l'externat Saint-Jean Berchmans est un laboratoire pour la jeune entreprise multimédia de Québec, SAGA.

Spécialisée dans la réalité augmentée, la firme connue pour ses parcours lumineux interactifs teste actuellement un nouveau produit qui vise à concilier activité physique et jeux vidéo.

Le concept LÜ transforme les cours d’éducation physique grâce à un système de caméras 3D et de projecteurs. Ce jeu interactif et évolutif sera commercialisé au mois de mai prochain.

Grâce à une amie enseignante, Vincent Routhier et son partenaire Simon Saint-Hilaire ont eu accès au gymnase de l’externat Saint-Jean Berchmans, dans le secteur Sillery, pour y mener quelques tests.

Les jeunes interagissent avec l’environnement lumineux LÜ en touchant des cibles mouvantes avec des ballons et autres épreuves d’adresse.

Les entrepreneurs Vincent Routhier et Simon St-HilaireLes entrepreneurs Vincent Routhier et Simon St-Hilaire Photo : Radio-Canada / Martine Côté

« Au début on cherchait à tester une idée, mais la première vidéo que nous avons mise en ligne, il y a six semaines, est maintenant à près de 1,5 million de vues sur YouTube. Alors on s’est dit qu’il y avait quelque chose là et qu’on pouvait s’organiser pour le commercialiser », explique Vincent Routhier.

Pour SAGA, le développement des jeux de LÜ se fait en partenariat avec des éducateurs physiques. Et les enseignants semblent apprécier le système.

« Il ne faut pas le voir comme un simple jeu vidéo. Nous, on l’utilise comme un outil pédagogique, pour motiver les jeunes. Oui, il y a des activités pour développer les activités motrices, mais on a aussi un jeu pour le français et pour les mathématiques », mentionne Olivier Lebel.

Le système LÜ est disponible en location pour les écoles qui souhaitent l’essayer. Sinon on parle d’un investissement de 13 000 $ pour une moitié de gymnase, et 20 000 $ pour toute la surface.

Une classe d'éducation physique de l'externat Saint-Jean Berchmans. Une classe d'éducation physique de l'externat Saint-Jean Berchmans. Photo : Radio-Canada / Martine Côté

Québec

Éducation