•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Amiante : de plus en plus de transactions immobilières avortent

Fibre d'amiante chrysotile

Fibre d'amiante chrysotile

Photo : AP / AP/Rich Pedroncelli

Radio-Canada

Acheteurs informés, institutions financières frileuses, compagnies d'assurances méfiantes : l'amiante est devenu un enjeu important dans le monde immobilier au cours des dernières années. Si encore récemment certaines personnes achetaient une maison contaminée à l'amiante en toute connaissance de cause, c'est de moins en moins le cas.

Un texte de Marie-Pier Bouchard

Les propriétaires de maisons construites dans les années 1960, 1970 et 1980 confient avoir de la difficulté à vendre leur maison contaminée à l'amiante.

Certains l'ont achetée il y a quelques années et savaient qu'elle était contaminée.

D'autres étaient au courant qu'elle pouvait en contenir, mais n'ont pas fait faire de tests avant de conclure la transaction. Ils ne pensaient jamais avoir à faire décontaminer leur maison avant de la vendre.

Amiante : de plus en plus de transactions immobilières avortent

Les gens se disaient qu’ils n’allaient pas dans le grenier. Ceux qui ont acheté il y a quelques années et qui revendent sont pris avec la problématique. Maintenant, il faut qu'ils décontaminent.

Julie Boulianne, courtière immobilière chez Remax
Julie Boulianne, courtière immobilière à Trois-Rivières

Julie Boulianne, courtière immobilière à Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada

Les effets néfastes sur la santé d'une exposition prolongée à l'amiante sont connus, mais cela ne compromettait pas la vente d'une maison il y a quelques années à peine.

Maintenant, les courtiers voient de plus en plus de transactions immobilières carrément avorter.

Selon Julie Boulianne, l’argent est généralement au coeur des décisions.

Souvent le vendeur n'a pas la possibilité de faire décontaminer à cause de l'hypothèque ou les coûts qui sont dus sur la propriété. Puis l'acheteur n'a pas cet argent-là à investir sur une propriété à venir.

Julie Boulianne, courtière immobilière
Quartier résidentiel de Trois-Rivières dont les maisons ont été construites avant 1984.

Quartier résidentiel de Trois-Rivières sont les maisons ont été construites avant 1984.

Photo : Radio-Canada

On estime à environ 300 000 le nombre de résidences qui ont été isolées avec de la vermiculite contaminée à l'amiante dans l'ensemble du Canada, sans compter les murs de plâtre, les tuiles et les prélarts qui peuvent en contenir.

Des laboratoires sollicités

La présence d’amiante est de plus en plus soulignée lors des inspections avant l'achat, et l'analyse en laboratoire est le seul moyen de savoir si la maison est contaminée à l'amiante.

Les coûts associés à ces tests peuvent osciller entre 200 $ et quelques milliers de dollars, selon les matériaux à vérifier.

Le Groupe EnvironeX, un laboratoire de Québec, dit être de plus en plus sollicité, notamment pour des dossiers résidentiels.

Les gens veulent savoir qu’est ce que c’est l'amiante. Pourquoi c’est dans leur résidence? Est-ce que ça a un impact réellement sur leur santé? De quelle manière ils peuvent y être exposés? Quels seront les dangers pour leur santé?

Olivier Gingras, chargé de projet, Groupe EnvironeX
Olivier Gingras, chargé de projet chez Groupe EnvironeX

Olivier Gingras, chargé de projet chez Groupe EnvironeX

Photo : Radio-Canada

Institutions financières frileuses

Il y a les acheteurs de plus en plus informés et sensibilisés aux effets néfastes de l’amiante, mais les institutions financières jouent également un rôle dans cette réalité.

J'ai des prêteurs aussitôt qu'ils vont voir vermiculite, c'est catégoriquement non, qu'elle soit enlevée ou pas.

Sandra Allard. courtière hypothécaire, Planiprêt

« Il y a aussi un assureur qui ne touche pas, peu importe la situation. La SCHL va y aller tout dépendant de l’état de la propriété, tout dépendant où se situe la vermiculite », ajoute Mme Allard.

Sandra Allard, courtière hypothécaire chez Planiprêt

Sandra Allard, courtière hypothécaire chez Planiprêt

Photo : Radio-Canada

Trouver le bon entrepreneur : un défi

La décontamination est une opération extrêmement délicate et les coûts qui y sont associés sont très variables d’un entrepreneur à l’autre.

La procédure est claire et un équipement spécialisé est nécessaire, mais malgré tout, il y a encore beaucoup d'improvisation dans le domaine.

Le principal défi de l’acheteur ou du vendeur qui se retrouve dans cette situation est de trouver le bon entrepreneur à juste prix et de s’assurer ensuite que les travaux ont été faits dans les règles de l’art.

Mauricie et Centre du Québec

Immobilier