•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'initiative « Angelot » pour prévenir des agressions sexuelles dans des bars étudiants

Une barmaid

Une barmaid sert un verre.

Photo : Getty Images / Jeff Schear

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une campagne nationale pour lutter contre les violences à caractère sexuel dans les bars fréquentés par la communauté étudiante a été lancée dimanche à Montréal. L'initiative « Commande un Angelot » permettra au personnel d'intervenir pour aider une femme qui pourrait être en danger, à l'aide d'un code.

L'Alliance de santé étudiante du Québec tentera aussi de convaincre 40 à 50 bars dans les environs des établissements scolaires de participer à cette campagne. Deux établissements ont déjà annoncé qu'ils y adhéraient, le Resto Bar La Maisonnée à proximité de l'Université de Montréal et le Pub Universitaire de l'Université Laval.

Elle a été lancée dimanche matin, à Montréal, en présence de la ministre de l'Éducation supérieure, Hélène David.

Cette initiative prévoit la mise en place de tout un protocole pour les employés des bars afin qu'ils puissent venir en aide aux femmes et aux hommes qui ne se sentiraient pas à l'aise et qui auraient besoin de leur assistance.

Si une personne commande un « Angelot sans glace », le personnel s'assurera qu'elle sera en sécurité à l'intérieur de l'établissement et la victime choisira elle-même si elle veut y rester ou s'en aller.

Si elle en demande un « avec de la glace », elle souhaite ainsi être raccompagnée à l'extérieur. Dans ce cas, les employés devront s'assurer qu'elle quitte le bar en toute sécurité.

Finalement, un « Angelot avec de la lime » signifie qu'une agression aurait déjà eu lieu, ou que la personne se sent intoxiquée par l'alcool ou par la drogue du viol, et qu'elle veut que le personnel appelle la police.

L'initiative québécoise s'inspire d'initiatives similaires lancées aux États-Unis, Angel's shot, et au Royaume-Uni, Ask for Angela.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !