•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Risque extrême d'avalanches dans les Rocheuses

Une avalanche

Une avalanche

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les risques d'avalanche sont « extrêmes », soit le niveau le plus élevé possible, en fin de semaine dans les parcs nationaux de Banff, Jasper, Yoho et Kootenay. La prudence est de mise alors que deux raquetteurs sont morts cette semaine dans une avalanche près de Lake Louise.

Le risque « extrême » existe dans la zone alpine et à la limite forestière dans les parcs nationaux des Rocheuses.

La route 93 Nord, aussi appelée la promenade des Glaciers, qui parcourt 220 kilomètres entre Jasper et Lake Louise, est fermée en raison des risques d’avalanche et ne devrait rouvrir que dimanche soir au plus tôt.

Dans la région de Kananaskis, le risque est aussi jugé « extrême » dans la zone alpine et « élevé » aux altitudes plus basses.

Sean Prockter, un résident de Jasper habitué des montagnes, ne se souvient pas avoir vu de telles conditions de risques d'avalanches dans les Rocheuses.

« Je n’ai jamais vu quelque chose comme ça. Un autre de mes amis, qui vit également dans les montagnes, a déclaré qu’en 15 ans de ski en arrière-pays dans les Rocheuses, il n'a jamais rien vu de pareil », lance-t-il.

« Aucun d'entre nous n'a vu une telle saison, s'étonne Matt Mueller, spécialiste de la sécurité publique pour la région Kananaskis. « Nous suggérons simplement d’éviter les voyages en arrière-pays. »

Conditions précaires

La situation est le résultat d'une série d'événements météorologiques qui ont commencé au début de la saison, explique James Floyer, le superviseur du programme de prévision d'Avalanche Canada.

Les accumulations récentes de neige sont venues se déposer sur un manteau neigeux affaibli en début de saison. La hausse des températures des derniers jours crée des conditions propices aux avalanches.

Cette chaleur brise la neige, provoquant de petites avalanches qui peuvent déclencher des avalanches plus importantes ensuite. C’est ce que nous observons actuellement dans les Rocheuses.

Une citation de : James Floyer, superviseur du programme de prévision d'Avalanche Canada

Selon Avalanche Canada, les avalanches qui se produisent actuellement dans les montagnes sont particulièrement violentes. Elles sont d’un niveau de 3,5, soit entre les avalanches de niveau 3 qui sont assez puissantes pour détruire une voiture ou un bâtiment en bois et celles de niveau 4 qui peuvent faire dérailler un train de marchandises ou arracher des arbres.

En somme, mieux vaut suivre l'exemple de Sean Prockter et éviter d'aller dans l'arrière-pays en fin de semaine.

« Vous pouvez prédire tout ce que vous voulez, mais il pourrait y avoir des avalanches bien trop imprévisibles auxquelles vous ne vous attendriez jamais », dit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !