•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget 2017 : bonnes nouvelles pour la culture et la francophonie

Chargement de l’image

Ricardo Miranda, ministre de la Culture et du Tourisme, responsable du Secrétariat francophone. Il annonce que la politique sur les services en français sera créée lors du congrès annuel de l’ACFA

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Si le budget 2017-2018 du gouvernement néo-démocrate (NPD) a fait de nombreux mécontents, d'autres, comme les acteurs du milieu culturel, du tourisme et de la francophonie, se réjouissent d'un afflux d'argent.

Un texte de Marie-Ève DuSablon

Le gouvernement de Rachel Notley a choisi d'investir 18 millions de dollars de plus que l'année dernière dans le ministère de la Culture et du Tourisme.

Le budget du ministère totalise près de 335 millions de dollars pour 2017, une somme importante compte tenu des difficultés économiques de la province.

Dans un message sur son compte Twitter, le ministre de la Culture et du Tourisme et responsable du Secrétariat francophone Ricardo Miranda s'est dit « fier des investissements dans les secteurs de la culture et du tourisme qui contribuent au bien-être économique, social et culturel des communautés » albertaines.

 

Pourquoi investir dans le tourisme et la culture?

Bien que le gouvernement NPD prévoit un déficit de 10,3 milliards de dollars pour l’exercice fiscal 2017-2018, il dit avoir choisi d’investir dans ces secteurs pour des raisons économiques.

Selon Ricardo Miranda, cet argent permettra aux Albertains d’affirmer leur identité, d’accueillir plus de visiteurs et de diversifier l'économie.

Le président du Regroupement francophone de l'Alberta Raphaël Freynet se réjouit de cet engagement.

« L’image de l’Alberta, ça passe par les artistes ! Ça crée un sentiment de fierté »

— Une citation de  Raphaël Freynet, président du Regroupement francophone de l'Alberta

« Le retour monétaire, lorsqu’on fait un investissement dans les arts est énorme ! Pour chaque dollar qu’on dépense dans les arts et la culture, il y a trois dollars et 50 sous qui reviennent dans l’économie provinciale et c’est sans compter la croissance du tourisme », ajoute Raphaël Freynet.


La francophonie honorée

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Pour la première fois, le drapeau bleu, blanc, rose a été hissé devant l’assemblée législative à Edmonton.

Photo : Radio-Canada / Laurent Pirot

Le secrétariat francophone bénéficie aussi d'une hausse de son budget de 230 000 $ par rapport au budget précédent.

Cet argent servira à réaliser certains projets, dont celui du réseau des Centres d'appui parental pour la petite enfance et l'élaboration de sa politique des services en français.


Cinq millions supplémentaires pour la Fondation des arts de l’Alberta

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La Fondation des arts de l'Alberta célèbre son 25e anniversaire.

Photo : Fondation des arts de l'Alberta

La Fondation des arts de l'Alberta qui permet de mettre en vie des milliers de projets artistiques et de faire rayonner la communauté culturelle de la province reçoit cinq millions de dollars de plus.

« Ça va permettre aux artistes de réaliser plus de projets artistiques, mais on ne sait pas où l’argent va aller. »

— Une citation de  Raphaël Freynet, président du Regroupement francophone de l'Alberta

Une réduction pour le fond des médias

Le fond des médias recevra trois millions de dollars de moins cette année de la part du gouvernement.

Le fond qui avait reçu beaucoup d’argent dans les années précédentes, subit les contrecoups des coupures. Cette décision alarme les acteurs de l’industrie du cinéma, mais aussi le maire de Calgary qui aimerait diversifier davantage l’économie de sa métropole grâce à ce secteur.

« C’est difficile parce que, pour nous, l’industrie du cinéma est très importante pour la création des emplois. »

— Une citation de  Naheed Nenshi, maire de Calgary

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !