•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Observatoire du Mont-Mégantic : le fonctionnement assuré pour deux autres années

Contempler le ciel depuis l'observatoire du Mont-Mégantic

L'Observatoire du Mont-Mégantic

Photo : Courtoisie / Rémi Boucher/Parc national du Mont-Mégantic

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Ottawa accorde 1 million de dollars à l'Observatoire du Mont-Mégantic (OMM) pour assurer le fonctionnement des installations pour les deux prochaines années.

Il y a deux ans, une menace de fermeture pesait sur l'Observatoire. Le député de Mégantic-L'Érable, Christian Paradis, ministre conservateur à l'époque, avait dû intervenir à deux reprises pour sauver l'organisme.

« On est très content de cette nouvelle. Ce qui est plus significatif, c'est le contexte. Il y a deux ans, on annonçait la fermeture de l'observatoire. Depuis, il y a des discussions pour assurer les opérations du télescope », indique René Doyon, directeur de l'OMM.

Selon lui, il existe une réelle volonté politique pour assurer la pérennité de l'Observatoire

« On respire beaucoup mieux et on sent un vent pour travailler ensemble », ajoute-t-il.

Au fil des ans, l'observatoire s'est développé une vocation internationale. C'est le seul endroit au Canada où on peut encore former des étudiants dans un téléscope. Nos finissants sont très prisés.

Une citation de : René Doyon, directeur de l'OMM.

Ce financement pour deux ans est un scénario déjà vu pour les installations.

« Si on avait du financement pour quatre ans, on pourrait développer davantage de projets de recherche », précise pour sa part, Marielle Fecteau, préfet de la MRC du Granit

Une valeur économique

L'Observatoire s'est développé au fil des ans une vocation internationale. Il s'agit du seul endroit au Canada où il est encore possible de former des étudiants dans un télescope.

La députée de Compton Stanstead et ministre du Développement international, Marie-Claude-Bibeau, souligne la valeur qu'a l'Observatoire pour la région.

« C'est une valeur scientifique et économique. On reconnaît la valeur de leurs recherches qui a un impact à l'échelle mondiale. Tout comme la valeur en ce qui concerne le développement économique pour la région », explique-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !