•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accusée d'appropriation culturelle, Niki Ashton retire un tweet sous la pression

Niki Ashton

Niki Ashton

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Radio-Canada

La candidate à la direction du Nouveau Parti démocratique (NPD) Niki Ashton a effacé un message sur les réseaux sociaux après avoir été accusée par un groupe d'opinion de « s'approprier la culture noire ».

La députée fédérale de Churchill, au Manitoba, avait publié sur Facebook et Twitter un mème Internet reprenant les paroles de la chanson Irreplaceable, de la chanteuse américaine Beyoncé.

Le message effacé par Niki Ashton après la plainte d'un usager de Twitter.Agrandir l’image

Le message effacé par Niki Ashton suite à la plainte d'un usager de Twitter.

Photo : twitter @1236

« Comme le dit Beyoncé, vers la gauche. Il est temps que le NPD prenne un virage à gauche sans s'excuser, pour la justice sociale, raciale, environnementale et économique », écrivait Niki Ashton en reprenant le refrain de la chanson à succès.

Un usager de Twitter s'exprimant au nom du groupe Black Lives Matter Vancouver a vivement réagi en demandant à la candidate de retirer son message. « S'approprier la culture noire n'est pas le féminisme intersectionnel », déclare-t-il en affirmant que la candidate doit « aborder la question ».

À son tour, la députée a lancé une série de tweets qui présentent ses excuses et assure ne jamais avoir voulu s'approprier de culture quelconque, ni offenser qui que ce soit.

À travers d'autres messages sur Twitter, Niki Ashton a rappelé son soutien aux minorités et notamment au mouvement Black Lives Matter. En revanche, des internautes ont critiqué sa façon de s'excuser aussi promptement.

Manitoba

Politique fédérale