•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénurie de psychologues dans les écoles de la Haute-Côte-Nord et de la Manicouagan

Consultation avec un psychologue.

Consultation avec un psychologue.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le recrutement de psychologues représente un défi considérable pour la Commission scolaire de l'Estuaire qui peine à pourvoir les postes qu'elle affiche, reconnaît son directeur général, Alain Ouellet.

Un texte de François Robert

Malgré deux affichages, la Commission scolaire de l’Estuaire n’arrive pas à trouver de psychologues et n’a d’autre choix que de se tourner vers le privé.

On avait déjà des noms (de psychologues qui oeuvrent dans le privé), on savait que ces gens-là pouvaient nous aider, mais c’est toujours mieux pour nous d’avoir des gens permanents. C’est sûr qu’on va être en recrutement dès la fin des classes.

Alain Ouellet, directeur général de la Commission scolaire de l'Estuaire

Ce problème dure depuis quelques années, souligne Alain Ouellet. Selon lui, depuis que l’on exige un doctorat pour faire partie de l’Ordre des psychologues plutôt qu’une maîtrise, cela a réduit le nombre de candidats potentiels et complexifié le recrutement.

Alain Ouellet a raconté, en entrevue à l’émission Bonjour la Côte, avoir discuté avec une personne qui œuvre dans le secteur de la santé sur la Côte-Nord. Celle-ci lui a confié préférer travailler pour le système de la santé puisqu’elle n’y fait pas juste des évaluations, elle peut aussi faire des suivis de patients et les voir évoluer.

D’autres commissions scolaires éprouvent des problèmes similaires pour recruter des psychologues, selon Alain Ouellet.

La Commission scolaire de l’Estuaire est confrontée aussi à d’autres défis de recrutement de personnel, notamment le départ annoncé d’un gestionnaire des ressources humaines ainsi que des besoins en secrétariat, en conciergerie et une banque de suppléants qui est épuisée.

Il n’est donc pas rare que la Commission scolaire de l’Estuaire ait besoin de recourir à des personnes non légalement qualifiées pour de courtes suppléances.

Pour écouter l’entrevue complète, cliquer ici.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Santé