•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet de sages-femmes pour toute la Gaspésie

Main d'adulte qui tient le pied d'un nouveau-né

Un nouveau-né

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Gaspésie précise que le projet d'implantation de sages-femmes déposé au ministère de la Santé concerne toute la péninsule.

Un texte de Jean-François Deschênes

Il y a quelques jours, le Collectif Accès sages-femmes Baie-des-Chaleurs accueillait avec enthousiasme l’avancement du projet au ministère de la Santé et des Services sociaux. Le groupe travaille à implanter ce service pour les naissances dans la Baie-des-Chaleurs depuis 12 ans.

La porte-parole du CISSS, Geneviève Cloutier, explique pourtant que toute la Gaspésie profitera de ce service.

Elle demeure discrète sur les détails. Il est donc impossible de savoir quand, où et combien de sages-femmes seront engagées en Gaspésie.

« On entend bien le besoin des femmes de l’ensemble de la région d’avoir accès à une sage-femme et c’est dans ce sens-là qu’on travaille. On travaille sur un projet régional. »

— Une citation de  Geneviève Cloutier, porte-parole du CISSS

La population sera informée des détails du projet plus tard. Le porte-parole se contente de dire que « le projet avance bien et on travaille activement avec le Ministère et les partenaires ».

Un nouveau-néAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un nouveau-né

Photo : iStock / Marco Maccolini

Manque de communication?

La porte-parole du Collectif Accès sages-femmes Côte-de-Gaspé, Mia Larochelle, accueille avec joie cette nouvelle.

Elle est aussi très surprise d'apprendre l'ampleur de ce projet. Jusqu'à tout récemment, elle dénonçait le manque d'intérêt du CISSS pour l'implantation de ce service de son côté de la péninsule. L'organisme élabore un projet pour engager des sages-femmes depuis cinq ans.

Elle espère maintenant que le CISSS impliquera son organisation dans l'élaboration du nouveau projet gaspésien « Il le faut, dit-elle, c’est un service offert à la communauté. Le besoin vient de la communauté. »

« C'est un besoin nommé par les citoyennes et les citoyens et les besoins ne sont pas pareils dans toutes les régions. »

— Une citation de  Mia Larochelle, porte-parole du collectif Accès sages-femmes Côte-de-Gaspé

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec