•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moins de financement pour la recherche dans le secteur forestier

Forêt d'enseignement et de recherche du lac Duparquet

Forêt d'enseignement et de recherche du lac Duparquet

Photo : Radio-Canada / Jean-Marc Belzile

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La recherche dans l'industrie forestière vit des moments difficiles en Abitibi-Témiscamingue. La Chaire en foresterie de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) n'a amorcé aucune nouvelle recherche depuis plus de deux ans, faute de financement de la part du gouvernement du Québec.

Avec les informations de Jean-Marc BelzileTwitterCourriel 

Comme il le fait fréquemment depuis 2005, le professeur en écologie forestière à l'UQAT, Yves Bergeron, se rend travailler à la forêt d'enseignement et de recherche du lac Duparquet. Il s'agit d'une station qui possède une renommée mondiale, mais qui pourrait toutefois être moins utilisée à l'avenir.

Yves Bergeron affirme que tous les programmes québécois qui finançaient la recherche forestière ont été coupés par le gouvernement du Québec.

On a encore un momentum parce qu'il y a des subventions qui sont en cours, mais on n’est pas très optimistes pour les années à venir.

Yves Bergeron

Influence du régime forestier

Avec le nouveau régime forestier, le gouvernement du Québec est maintenant responsable de l'aménagement des forêts. Selon Yves Bergeron, il s'agit d'une décision qui a eu un impact sur la recherche.

« Le privé nous a subventionnés pendant longtemps. Ils continueraient à être intéressés aux activités, mais c'est un peu plus difficile de pouvoir avoir une implication directe dans la recherche forestière étant donné qu'ils ne sont plus responsables de la planification et de l'aménagement », estime-t-il.

Répartition et évolution du financement de recherche en foresterie dans le réseau de l'UQ, 1989-2013Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Répartition et évolution du financement de recherche en foresterie dans le réseau de l'UQ, 1989-2013

Photo : Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur


La rectrice de l'UQAT, Johanne Jean, affirme en avoir discuté avec le ministre responsable de la région, Luc Blanchette.

Elle souhaite que la situation s'améliore rapidement.

Ça ne peut pas rester comme ça. Mais moi je suis encore confiante qu'on va revoir ces programmes-là.

Johanne Jean

Recherche de solutions

Au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, on affirme que la décision a été prise avant l'arrivée de Luc Blanchette comme ministre.

Celui-ci tenterait actuellement de trouver des solutions pour aider la recherche dans le domaine forestier. En novembre 2016, le ministère a notamment donné un montant de 50 000 dollars à la Chaire en foresterie de l'UQAT pour pallier le manque de subventions, en attendant de trouver une solution à long terme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !