•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pétition pour modifier le statut de l’Île Brion

Phoques gris massés sur la plage de l'île Brion.

Phoques gris massés sur la plage de l'île Brion.

Photo : courtoisie Association des chasseurs de phoques Intra-Québec

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plus de 1664 Madelinots ont signé, jusqu'à maintenant, la pétition lancée par l'Office de gestion du phoque de l'Atlantique, pour obtenir du gouvernement provincial une modification au statut de la réserve écologique de l'Île Brion.

Le député des Îles, Germain Chevarie, recevra officiellement la pétition la semaine prochaine et la remettra au secrétaire général de l'Assemblée nationale.

Les Madelinots devront attendre quelques semaines, avant que le document soit conforme à un dépôt officiel au gouvernement. « C'est entendu, commente le député, que ce n'est pas quelque chose qui peut se faire à court terme, mais je regarde la pétition, le fondement, ça m'apparaît comme très recevable et raisonnable également. »

Le président de l'Office de gestion du phoque de l'Atlantique, Denis Longuépée, est satisfait de l'appui des Madelinots pour un meilleur accès à l'Île Brion.

Les Madelinots demandent aussi une dérogation pour permettre aux chasseurs d'accéder à la plage de l'île où les phoques gris ont implanté une colonie. « C'est un problème de communauté, fait valoir M. Longueépée, et il y a des associations de pêcheurs qui en ont ras le bol de voir qu'on a une quantité de phoques gris qui augmente, qui mange notre produit. »

Depuis qu'elle a été décrétée réserve écologique en 1988, le gouvernement du Québec n’a pas investi d'argent pour l’entretien des infrastructures ou la mise en valeur de l’île. Les quais de l'île Brion sont à l'abandon et il est même dangereux, selon Denis Longuépée, d'y avoir accès.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec