•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Qui, des festivals Osheaga, FEQ, Rockfest ou Bluesfest, a la meilleure offre?

Foule à la soirée Rammstein au Festival d'été de Québec en 2016.
Foule à la soirée Rammstein au Festival d'été de Québec en 2016. Photo: Radio-Canada / Maxime Corneau
Philippe Rezzonico

Le Rockfest, le Bluesfest, le Festival d'été et Osheaga rassemblent chaque année des centaines de milliers d'amateurs de musique sous le soleil et les étoiles. Peu importe si vous résidez à Montréal, à Québec, à Ottawa ou en périphérie de ces villes, il ne faut que quelques heures de route pour vous rendre à l'un ou à l'autre de ces événements.

Les organisateurs de ces festivals ayant dévoilé leur programmation pour 2017 (seulement en partie pour ce qui est du Festival d’été de Québec), il est temps de scruter les grilles respectives afin de se demander qui est-ce qu’on va voir cet été – et où on va les voir. Pour le road trip musical, c’est par ici.


ROCKFEST

Quand : du 22 au 25 juin
: Montebello
Coût : passeport week-end régulier, 175,90 $; VIP place réservée, 235 $; VIP zone avant-scène, 285,01 $; VIP oasis, 335 $.

Le Rockfest de MontebelloLe Rockfest de Montebello Photo : Radio-Canada

Les têtes d’affiche : Je regarde le nom des 10 artistes ou groupes qui sont au sommet de la douzième affiche du Rockfest et je me dis que ça ressemble drôlement au genre de grilles de programmation des festivals Osheaga et Heavy Montréal d’il y a six ou sept ans : Rammstein, Queens of the Stone Age, Iggy Pop, Alexisonfire, The Offspring, Megadeth, Wu-Tang Clan, Bullet For My Valentine, At the Drive-In, AFI…

Qui plus est, la plupart de ces artistes ne se produiront pas dans les trois autres festivals en question. Quand des groupes comme Bad Religion, Eagles of Death Metal et The Specials ne figurent pas parmi les principales vedettes, ça en dit long sur la qualité de la programmation.

L’incontournable : Parmi tous ceux qui feront leur unique passage au Québec cet été au Rockfest, nul doute que c’est Rammstein qui est l’incitatif par excellence qui nous fera prendre la route. Il est même probable qu’on entende ce concert assourdissant jusqu’à Ottawa…

La représentation francophone: Les Cowboys Fringants, Robert Charlebois, Loco Locass, Les Trois Accords, Bernard Adamus, Koriass, Mononc’ Serge, Planet Smashers (en français), Pépé… Une délégation francophone émérite qui a de quoi rivaliser avec les FrancoFolies. Normal, en raison du spectacle de la Saint-Jean du Rockfest présenté le 22 juin. Néanmoins une représentation exceptionnelle.

La surprise : Dee Snider. Après que le blogueur de tournée de Twisted Sister eut déversé son fiel sur le festival l’an dernier – il l’avait qualifié de « shitfest  » –, le chanteur du groupe revient en solo… Mmm… Il y a combien de zéros sur le chèque?

La curiosité : Jeremy Gabriel, en mode métal


BLUESFEST

Quand : du 6 au 16 juillet
: les plaines LeBreton, Ottawa
Coût : Passeport du 6 au 16 juillet, 249 $; passeports du 6 au 9 juillet et du 13 au 16 juillet – 4 jours successifs, 149 $. Passeport pour trois jours et laissez-passer d’une journée également offerts.

Le groupe Red Hot Chili Peppers a attiré une foule record au Bluesfest 2016 d'Ottawa.Le groupe Red Hot Chili Peppers a attiré une foule record au Bluesfest 2016 d'Ottawa. Photo : Steve Gerecke/Bluesfest

Les têtes d’affiche : Bien moins centré sur le blues qu’à ses débuts en 1994, le Bluesfest est nettement éclectique depuis quelques années. Quand certains artistes et groupes présentés en exclusivité ont pour nom Tom Petty and the Heartbreakers, LCD Soundsystem et Toby Keith, c’est qu’on ratisse très, très large. Muse et P!nk, qui seront aussi à Québec, risquent d’attirer des foules monstres, tout comme les jeunes rappeurs américains Migos et le DJ australien Flume. Éclectique, disais-je.

L’incontournable : Tom Petty et sa bande soulignent leurs 40 années de carrière avec leur tournée estivale, qui pourrait bien être leur dernière.

La représentation francophone : Il y a les gars des Dead Obies qui sont bilingues, mais bon, on ne va pas au Bluesfest pour entendre chanter en français.

À découvrir : Angelique Francis

Le groupe de survivants : The Zombies


FESTIVAL D'ÉTÉ DE QUÉBEC (FEQ)

Quand : du 6 au 16 juillet
: Québec
Coût, pour les 11 jours : Laissez-passer de base, 95 $; Zone avant-scène Or, 615$; Zone avant-scène Argent, 350 $; Zone signature Bell, 400 $.

Le Festival d'été de Québec (archives)Le Festival d'été de Québec (archives) Photo : Radio-Canada / Maxime Corneau

Les têtes d’affiche : Metallica, Kendrick Lamar, P!nk, Muse et... les Backstreet Boys. Le Festival d’été de Québec n’a beau avoir révélé que 50 noms de la programmation de sa cinquantième année, on sait déjà que les plaines d’Abraham vont afficher complet certains soirs.

La présence de Metallica (parc Jean-Drapeau) et de Muse (Osheaga) à Montréal dans les semaines d’après vont limiter l’exode de festivaliers montréalais vers Québec, mais bon nombre de ces derniers pourraient prendre la route uniquement pour P!nk, Kendrick Lamar et les BB américains. Et l’affiche n’est même pas encore complète. Ça promet.

L’incontournable : Peu importe dans quel pays, dans quel stade ou dans quel aréna vous avez vu Metallica, sur les Plaines, ça prend une tout autre dimension.

La représentation francophone : La Chicane (après 10 ans de séparation – chicane il y a eu, en effet), Les Cowboys Fringants, Les Trois Accords, Lisa LeBlanc, Les sœurs Boulay, Yann Perreau… On ne sait trop lesquels seront sur les Plaines et ceux qui seront au parc de la Francophonie, mais une belle représentation francophone foulera les scènes extérieures du FEQ pour son 50e anniversaire.

L’attention fort sympathique : Le concert hommage à Bob Walsh

Le groupe nostalgique : Men Without Hats


OSHEAGA

Quand : du 4 au 6 août
: île Notre-Dame, Montréal
Coût : Laissez-passer 3 jours, 320 $; laissez-passer Or, 585 $; laissez-passer Platine, 1150 $. Laissez-passer d’une journée également offerts.

Le festival OsheagaLe festival Osheaga Photo : Facebook/Osheaga

Les têtes d’affiche : Depuis plusieurs années, les organisateurs du festival Osheaga font en sorte que les principales têtes d’affiche aient une facture sonore différente d’une journée à l’autre les trois jours de l’événement. C’est encore le cas cette année avec The Weeknd, Muse et Lorde.

Cela dit, The Weeknd au début août, deux mois après avoir joué au Centre Bell (30 mai) et au Centre Vidéotron (31 mai)? Le jeune homme est fort populaire, certes, mais il ne s’agit pas de Prince quand même… Je doute que les amateurs achètent leurs billets pour le voir en premier lieu.

Sinon, le festival Osheaga poursuit son glissement graduel vers une pop de plus en plus mâtinée d’électro, comme en fait foi la présence du duo français Justice, de Major Lazer et de MGMT, tous placés très haut parmi les têtes d’affiche.

L’incontournable : Je me souviens encore de l’émotion ressentie lors de la prestation de Lorde, qui n’avait que 17 ans, en 2014. On espère la même chose cette année.

La représentation francophone : Euh… Il y a Rosie Valland. Et… Voir la définition de la représentation francophone au Bluesfest plus haut…

On a hâte de voir ou de revoir : Solange, Angel Olsen, Liam Gallagher, London Grammar, De La Soul

Et le grand gagnant est… : Le festivalier amateur de musique. Quatre festivals d’une telle envergure (plus de 100 groupes et artistes) avec des orientations musicales variées, tous accessibles à un prix de base plus qu’acceptable et dans un rayon de 450 kilomètres ou moins (la distance entre les extrêmes, Ottawa et Québec). Aucune raison de ne pas faire la fête cet été. Et dans tous ces festivals, de surcroît. En espérant le faire sous le soleil et au sec.


REMARQUE : Il pourrait y avoir une foule de changements à la programmation de ces festivals d’ici l’été, sans compter les ajouts à venir pour le FEQ. Bref, toutes les mentions d’exclusivité figurant dans ce texte sont valables uniquement au moment de sa publication.

Musique

Arts