•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Uashat-Maliotenam veut renouveler son code électoral

Les membres du comité de révision du code électoral de Uashat-Maliotenam

Les membres du comité de révision du code électoral de Uashat-Maliotenam

Photo : Radio-Canada / Katy Larouche

Radio-Canada

Le conseil de bande d'Uashat-Maliotenam lance un processus de consultation pour renouveler son code électoral. Le code, qui date de 1992, n'a pas subi de modifications depuis son adoption et a été contesté lors des dernières élections.

La question du vote des membres qui habitent à l'extérieur de la communauté est le thème le plus important aux yeux du conseil de bande.

Les 400 membres qui ne vivent pas sur le territoire d'Uashat-Maliotenam n'ont pas le droit de vote lors des élections. Il s’agit d’une mesure qui est depuis longtemps contestée.

Le processus de destitution des élus sera aussi à l'ordre du jour. Ce sujet a soulevé beaucoup de questionnements au cours de la dernière année, depuis que le chef de la communauté, Mike McKenzie, fait face à des accusations d'agression sexuelle.

Le chef clame son innocence dans cette affaire, mais plusieurs membres de la communauté remettent en question sa légitimité à siéger au conseil de bande.

Le vice-président du comité responsable de la consultation publique, William Fontaine, croit que ce processus favorisera la confiance du public envers les élus.

« Je pense que ça va apporter une diminution des problèmes sociaux, étant donné que ça va amener une plus grande stabilité. Ça va définir des règles précises », explique-t-il.

Ça va permettre d’avoir une plus grande harmonie lors des élections.

William Fontaine, vice-président du comité responsable de la consultation publique

Les membres de la communauté pourront s'exprimer jusqu'au 19 avril.

À la suite de cette consultation, le conseil de bande espère adopter le nouveau code électoral d'ici le mois de juin, mais ces nouvelles dispositions entreront en vigueur seulement à la suite des prochaines élections.

D'après les informations de Katy Larouche

Côte-Nord

Politique