•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le budget Leitao du 28 mars comportera des baisses d'impôt

Le premier ministre Philippe Couillard et le ministre des Finances Carlos Leitao

Le premier ministre Philippe Couillard et le ministre des Finances Carlos Leitao

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada

EXCLUSIF – Le ministre québécois des Finances, Carlos Leitao, annoncera des baisses d'impôt d'au moins 100 millions de dollars dans son budget 2017-2018, qui sera déposé le 28 mars prochain.

Selon nos informations, le gouvernement Couillard présentera dans deux semaines un troisième budget équilibré consécutif.

Mais après deux années de rigueur budgétaire – et à 18 mois des prochaines élections générales –, le ministre Leitao réserve une surprise aux contribuables : une baisse d'impôts de plusieurs dizaines de millions de dollars. Le montant exact sera connu lors du dépôt du budget, mais selon nos sources, de 100 à 500 millions de dollars retourneraient dans les poches des contribuables.

En point de presse, le premier ministre a tourné autour du pot, se contentant de dire qu'il souhaitait un allégement fiscal qui ne se ferait pas à crédit.

Une baisse d’impôt ne se finance pas sur la carte de crédit de nos enfants. Ça se finance par la croissance économique. Il y aura un geste de plus, on le souhaite, mais ce geste-là sera assis sur des bases solides.

Une citation de Philippe Couillard, premier ministre du Québec

Budget du Québec 2017

Consulter le dossier complet

Le budget 2017 présenté par le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao.

Il y a trois ans, en campagne électorale, Philippe Couillard avait promis de réinvestir la moitié des surplus budgétaires dans des baisses d'impôts; l'autre moitié, quant à elle, servirait au remboursement de la dette.

Or, en plus des baisses d'impôts, il compte cette fois augmenter les dépenses en santé et en éducation.

L'économie fera aussi partie de ses priorités : M. Couillard s'engage à respecter l'équilibre budgétaire pour les cinq prochaines années, soit jusqu'en 2021-2022, si le Parti libéral du Québec est reconduit au pouvoir en 2018.

Le Québec dans le rouge, on parlait souvent de cela, c’est fini. C’est fini pour de bon.

Une citation de Carlos Leitao, ministre des Finances du Québec

Par ailleurs, Carlos Leitao a commenté les effets sur son futur budget de l'entente intervenue avec Ottawa vendredi sur les transferts fédéraux en santé.

Il a indiqué que le résultat des négociations n'était « pas satisfaisant », mais qu'il fallait en venir à une entente avant le dépôt du budget.

La hausse des transferts de 3 % par an est bien loin des revendications du gouvernement Couillard, mais il ne devrait pas y avoir de conséquences néfastes pour les contribuables, a fait savoir le ministre.

M. Couillard a souligné qu'il y a néanmoins dans cette entente « des gains importants, qui se traduiront par des moyens supplémentaires, grâce au fédéralisme asymétrique ».

Rappelons qu'en octobre dernier, fort d'un surplus de 2,2 milliards de dollars apparu pour l'exercice 2015-2016, le gouvernement avait annoncé des investissements en éducation et en santé. L'abolition de la taxe santé, prévue en 2018, avait également été devancée à 2017.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.