•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

François Fillon inculpé dans l’affaire des emplois fictifs

François Fillon prononce un discours lors de l'Assemblée générale de la Fédération nationale des chasseurs à Paris, le 14 mars 2017.

Le candidat de la droite à l'élection présidentielle française, François Fillon, a réaffirmé lundi qu'il irait jusqu'au bout de sa campagne malgré ses ennuis judiciaires

Photo : Reuters / Christian Hartmann

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le candidat de la droite à la présidentielle française, François Fillon, a été inculpé mardi dans l'enquête sur les emplois présumés fictifs dont aurait bénéficié sa famille, a-t-on appris auprès du parquet.

François Fillon, qui a été entendu mardi matin par les juges, est inculpé pour détournement de fonds publics, complicité et recel de détournement de fonds publics, complicité et recel d'abus de biens sociaux et manquement aux obligations déclaratives, a-t-on précisé de même source, confirmant une information de l'hebdomadaire français le Canard enchaîné et de RTL.

Le chef de « trafic d'influence » n'a pas été retenu.

Le politicien français avait annoncé le 1er mars sa convocation le mercredi 15 mars devant les trois juges d'instruction chargés de l'information judiciaire en vue de sa possible inculpation. Le calendrier aurait donc été modifié.

L'avocat de François Fillon a déclaré à l'AFP que l'audition avait été avancée pour « qu'elle se déroule dans des conditions de sérénité ».

Penelope, Marie et Charles Fillon payés par l'État

Le candidat de la droite est au coeur d'une polémique depuis qu'il a été révélé le 25 janvier par le Canard enchaîné qu'il aurait fourni des emplois fictifs à sa femme et à deux de ses enfants.

Penelope Fillon a été rémunérée huit ans comme attachée parlementaire par François Fillon puis comme suppléant à l'Assemblée nationale, et pendant 20 mois par La Revue des deux mondes.

François Fillon a déclaré qu'elle avait été employée pour un salaire mensuel moyen de 3677 euros, soit 5266 dollars canadiens. Son travail dans la Revue des deux mondes a été rémunéré 100 000 euros (143 500 $ CA), selon le Canard enchaîné.

La femme de François Fillon a toutefois toujours dit ne pas s'impliquer directement dans la carrière politique de son mari et elle a elle-même reconnu devant les enquêteurs que son poste d'assistante parlementaire n'avait jamais été « officialisé ».

Penelope Fillon n'a pas encore été inculpée dans cette affaire. Elle est convoquée le 28 mars devant les juges d'instruction, qui décideront si elle sera mise en examen.

Les deux enfants aînés de François Fillon, Marie et Charles Fillon, ont quant à eux effectué des « missions précises » pour leur père au Sénat de 2005 à 2007. Marie a été employée 15 mois en 2005 et 2006, et Charles six mois en 2007, pour un salaire mensuel net de 3000 euros (4300 $ CA) en moyenne chacun.

Le candidat de la droite a expliqué les avoir embauchés parce qu'ilils étaient avocats, alors qu'ils n'avaient pas encore prêté serment à l'époque.

Marie Fillon aurait surtout été chargée d'aider son père à écrire l'un de ses livres, selon Le Monde. François Fillon a indiqué que son fil Charles avait constitué « des bases documentaires » pour lui permettre de le « préparer à être pendant cinq ans premier ministre ».

François Fillon, qui se dit victime d'une « chasse aux sorcières » de la part des médias, a répété lundi qu'il irait jusqu'au bout de la campagne malgré ses problèmes judiciaires.

Avec les informations de Reuters, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !