•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Emmanuelle Tremblay demeure à la tête de l’ACEP

Chargement de l’image

La présidente de l'Association canadienne des employés professionnels (ACEP), Emmanuelle Tremblay (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Empêtrés dans une crise de leadership, les membres de l'Association canadienne des employés professionnels (ACEP) ont tout de même décidé de faire confiance à la présidente, Emmanuelle Tremblay.

Élue il y a deux ans, Emmanuelle Tremblay voit son mandat actuel marqué par des luttes internes.

Sur les 1768 membres qui ont participé au vote de confiance, lequel se terminait le 3 mars, 51 % souhaitaient le départ de Mme Tremblay. Il fallait toutefois plus des deux tiers des voix pour lui montrer la porte.

Emmanuelle Tremblay pourra donc terminer son mandat, qui prend fin le 31 décembre.

« Je suis heureuse de constater que toute cette saga entreprise l’an dernier, et qui était basée sur de nombreuses allégations non fondées, prend fin avec le vote des membres », a déclaré la présidente par voie de communiqué, lundi.

Emmanuelle Tremblay fait l'objet de critiques depuis son entrée en fonction en novembre 2014. Elle avait remporté la présidence par une marge de 25 voix, à la suite d'une alliance avec d'autres directeurs.

Son objectif était de créer un fonds de grève pour accroître le pouvoir de négociation de l'ACEP.

Il y a un peu plus d'un an, Mme Tremblay a été suspendue après qu'une enquête interne eut révélé qu'elle avait accédé aux données des électeurs.

Par ailleurs, les membres du groupe TR et EC du syndicat national ont respectivement entériné à 96 % et 97 % une entente de principe avec le Conseil du Trésor.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !