•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Essor fulgurant pour des cours prénataux en ligne

Le site de cours prénataux en ligne de l'infirmière sherbrookoise Marie Fortier connaît une popularité grandissante

Le site de cours prénataux en ligne de l'infirmière sherbrookoise Marie Fortier connaît une popularité grandissante

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Depuis sa création il y a un an, la fréquentation des cours parentaux en ligne gratuits créés par la Sherbrookoise Marie Fortier a explosé. Il y a eu 200,000 vues seulement en février dernier. L'infirmière veut maintenant développer d'autres marchés.

L'infirmière spécialisée dans les soins aux bébés a lancé ses cours gratuits en ligne il y a un an. Ses conseils sont suivis par des parents dans plusieurs pays francophones de la planète. « La fréquentation sur le site explose. En février dernier, j'ai eu 28 fois plus de vues qu'à pareille date l'an dernier » , se réjouit l'entrepreneure.

Son prochain objectif est d'atteindre la clientèle anglophone du Canada. « Les parents n'ont pas accès à des experts. Pourquoi ne pas leur permettre d'avoir accès à des spécialistes par internet dans le confort de leur foyer ? »

Les bébés sont la passion de Marie Fortier depuis près de 30 ansAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les bébés sont la passion de Marie Fortier depuis près de 30 ans

Photo : Radio-Canada

Marie Fortier travaille en périnatalité auprès des parents depuis près de 30 ans. Elle constate qu'au fil du temps, les besoins des mères et des pères ont changé.

Les parents d'aujourd'hui sont pas mal plus technos. Aujourd'hui ils veulent avoir des réponses dès que les besoins se font sentir.

Marie Fortier, infirmière spécialisée en périnatalité

Madame Fortier aimerait également pouvoir adapter ses outils pour la communauté immigrante qui vient d'arriver au Canada. Mais pour élargir son offre de service et les offrir dans différents langues la femme d'affaires avoue qu'elle ne pourra y arriver seule. « Il y a des programmes gouvernementaux qui existent en ce qui concerne la nutrition chez le nourrisson alors j'aimerais pouvoir y jumeler mes informations mais, tout est à faire et je dois poursuivre mes démarches en ce sens » , explique celle qui a rencontré la ministre fédérale Marie-Claude Bibeau pour discuter de ces projets.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Société