•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gestion de l’offre : Steven Blaney s’oppose à Maxime Bernier

Un commerçant et le député Steven Blaney

Un commerçant et le député Steven Blaney

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le candidat à la direction du Parti conservateur du Canada Steven Blaney s'en prend à son adversaire Maxime Bernier, qui souhaite mettre fin au système de gestion de l'offre pour les producteurs laitiers du Québec.

Steven Blaney soutient qu'abolir la gestion de l'offre se traduirait par une augmentation du prix du lait de 17 % pour les consommateurs, puisqu'il faudrait taxer le produit afin de racheter les quotas de production des producteurs.

Selon le député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, cette approche va à l'encontre des principes conservateurs.

« Je viens soulever la contradiction de M. Bernier qui, d’une part, veut réduire le fardeau des contribuables et [d’autre part] veut augmenter les taxes des Canadiens avec une taxe de 17 % sur le lait », affirme M. Blainey.

M. Blaney ajoute qu’en Australie, où le lait est déjà plus cher qu’au Canada, ce stratagème a entraîné une hausse du prix du beurre et du fromage au-dessus de l’inflation.

Selon lui, les producteurs laitiers sont farouchement opposés à une abolition du système de gestion de l'offre, une mesure qui pourrait mettre en péril de nombreuses fermes familiales.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !