•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’auteur ojibwé Richard Wagamese meurt à l’âge de 61 ans

L'auteur Richard Wagamese

L'auteur Richard Wagamese

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le célèbre écrivain et journaliste Richard Wagamese, un Ojibwé de la Première Nation de Wabaseemoong, dans le Nord-Ouest de l'Ontario, est mort. Son travail a été profondément influencé par les conséquences des pensionnats autochtones.

Richard Wagamese, qui s'est éteint à l'âge de 61 ans, se qualifiait lui-même de survivant de deuxième génération des pensionnats autochtones dans lesquels ses parents et d’autres membres de sa famille avaient été placés.

Dans plusieurs de ses 13 ouvrages, il s’est inspiré de ses propres difficultés liées aux dysfonctionnements familiaux qu’il attribuait aux pensionnats.

L’un de ses romans, Indian Horse, parle du traumatisme intergénérationnel qui a joué un rôle dans la vie de ceux qui ont été placés dans les pensionnats autochtones dans les années 1960 et 1970. C’est l’histoire de Saul Indian Horse, un garçon qui trouve une échappatoire dans sa passion pour le hockey.

Deux ans après sa parution en 2014, il a parlé sur les ondes de CBC de l'effet psychologique et de la façon dont ce traumatisme a été transmis aux générations suivantes.

« La nature de leur expérience, leur expérience commune dans les pensionnats autochtones, les a vraiment spoliés de leurs connaissances tribale et culturelle pour être des parents aimants et protecteurs », avait-il dit.

Le film Indian Horse, adapté du livre, est en cours de production et est réalisé par Dennis Foon.

L'œuvre de Richard Wagamese comprend six romans, un recueil de poèmes et cinq ouvrages non fictifs, dont deux mémoires et une anthologie de ses chroniques publiées dans les journaux.

L'auteur, qui a commencé sa carrière en 1979, a remporté le prix de la Native American Press Association deux fois et le prix de la National Aboriginal Communications Society pour ses chroniques.

En 2010, il a reçu un doctorat honorifique en Lettres de l’Université Thompson Rivers, à Kamploops, en Colombie-Britannique, où il a vécu.

En 2011, il a été conférencier invité en journalisme à l’Université de Victoria.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !