•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Découverte de statues pharaoniques dans un bidonville du Caire

Des restes d'une statue représentant Ramsès II ont été retrouvés dans un bidonville du Caire par une équipe d'archéologues égyptiens et allemands.

Des restes d'une statue représentant Ramsès II ont été retrouvés dans une banlieue du Caire.

Photo : Reuters / Mohamed Abd El Ghany

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des restes de statue qui dateraient de la 19e dynastie égyptienne, soit du 13e siècle avant J.-C., ont été découverts au Caire, selon le ministère des Antiquités de l'Égypte.

Les vestiges colossaux ont été retirés, vendredi, de la boue à l’aide d’un bulldozer, à Matareya, une banlieue populaire de la capitale.

Une équipe d’archéologues égyptiens et allemands poursuit ses recherches dans le secteur et tente de déplacer les reliques gigantesques vers le site archéologique le plus proche afin de les restaurer.

Les restes de statue retrouvés dans le quartier de Matareya, en banlieue du Caire, ont dû être retirés à l'aide de machinerie lourde.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les restes de statue retrouvés dans le quartier de Matareya en banlieue du Caire ont dû être retirés à l'aide de machinerie lourde.

Photo : Reuters / Mohamed Abd El Ghany

Vestiges du temple solaire d’Héliopolis

L'une des statues sculptées dans le quartz, d’une hauteur de 8 mètres, serait à l’image du roi Ramsès II, selon les spécialistes.

Les archéologues ont également trouvé un buste de 80 centimètres en roche calcaire et un visage aux traits fins qui seraient une représentation du roi Seti II, petit-fils de Ramsès II.

Une partie de la tête de la statue de Ramses II découverte dans un bidonville du Caire.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une partie de la tête de la statue de Ramses II découverte dans un bidonville du Caire.

Photo : La Presse canadienne / AP Photo/Amr Nabil

L’égyptologue Khaled Nabil Osman a déclaré qu’il s’agissait d’une « trouvaille impressionnante » et que le quartier de Matareya regorgeait sans doute de plusieurs autres antiquités enfouies.

« C’était le principal lieu culturel de l’Égypte ancienne, même la bible en fait mention (…) La triste nouvelle est que toute la région a besoin d’être nettoyée, les égouts et le marché devront être déplacés. »

— Une citation de  L’égyptologue Khaled Nabil Osman.

L’archéologue et ancien ministre des Antiquités Zahi Hawass a quant à lui déclaré que le lieu était d’une importance majeure et qu’il contenait également des restes du temple d’Akhenaton et de Thoutmôsis III, des rois de la 18e dynastie.

Ramsès II

Le règne de Ramès II est l'un des plus longs que l’Égypte ancienne ait connus. Ce pharaon a pris le pouvoir alors qu’il avait à peine 20 ans et est resté en poste pendant plus de 60 ans. « Ramsès le grand » a permis l’expansion de l’Égypte antique jusqu’aux territoires actuels de la Syrie, à l’est, et du Soudan, au sud.

Des statues massives de ce roi guerrier peuvent être vues à Louxor, le monument le plus célèbre à son effigie est à Abou Simbel, près du Soudan.

Avec les informations de Associated Press, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !