•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Financement d'oléoducs : manifestations à Vancouver et à Montréal contre la banque TD

Des Vancouvérois portant une bannière sur laquelle on peut lire: « Rejetez le pipeline de Kinder Morgan » devant la Banque TD au centre-ville, le 10 mars 2017

Des Vancouvérois portant une bannière sur laquelle on peut lire: « Rejetez le pipeline de Kinder Morgan » devant la Banque TD au centre-ville, le 10 mars 2017

Photo : Radio-Canada / Simon Charland-Faucher

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des membres de Premières Nations et des militants environnementaux ont tenu des manifestions à Vancouver et à Montréal vendredi pour dénoncer l'implication de la banque TD dans le financement de l'oléoduc Dakota Access, aux États-Unis, et celui de Trans Mountain entre l'Alberta et la Colombie-Britannique.

Un texte de Maryse Bernard

Des dizaines de manifestants montréalais ont brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « Coule pas chez nous » et « L’eau, c’est la vie » à midi (HE) devant la banque TD Canada Trust, situés au 800, boulevard René-Lévesque.

Une pancarte où l'on peut lire « L’eau, c’est la vie » d'une manifestante qui s'oppose aux oléoducs Dakota Access et Trans Mountain à Montréal.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une pancarte où l'on peut lire « L’eau c’est la vie » d'une manifestante qui s'oppose aux oléoducs Dakota Access et Trans Mountain à Montréal

Photo : Radio-Canada

À Vancouver, le groupe Climate Convergence Metro Vancouver et des chefs de Premières Nations ont organisé une première marche à midi à l’intersection de la rue Howe et de la rue Georgia, et une deuxième marche à 16 h (HNP).

« Complice de déstabilisation du climat global »

Les militants réclament que « les déposants et les investisseurs de la banque TD retirent leurs fonds d’une institution bancaire qui est complice de violations de droits autochtones, de pollution de l’environnement et de déstabilisation du climat global par l’industrie des combustibles fossiles ».

Des manifestants à Vancouver ont porté des pancartes en solidarité avec Standing Rock le 10 mars 2017. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des manifestants à Vancouver ont porté des pancartes en solidarité avec Standing Rock le 8 mars 2017.

Photo : Radio-Canada / Simon Charland-Faucher

Le groupe Climate Convergence Metro Vancouver a soutenu dans un communiqué que la banque TD « a fourni des prêts d’une valeur de 365 millions de dollars pour faciliter le projet de l’oléoduc Dakota Access ».

Il a aussi affirmé que l’institution bancaire est un des principaux courtiers de Kinder Morgan pour son oléoduc Trans Mountain, qui est fortement contesté par les Premières Nations britanno-colombiennes.

Le gouvernement de la Colombie-Britannique a accordé son approbation au pipeline en janvier dernier, moins de deux mois après le feu vert fédéral pour le projet.

À Washington aussi

À Washington, des centaines de membres des Premières Nations ont aussi manifesté contre le projet Dakota Access en marchant devant la Maison-Blanche et l'hôtel Trump. Depuis mardi, les protestataires ont pu participer à des événements et à des rassemblements dans un camp de tipis érigé près du Washington Monument.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Le reportage de Christian Latreille à Washington

Pendant des mois, des opposants au pipeline ont occupé le camp de Standing Rock, dans le Dakota du Nord, situé sur des terres sur lesquelles doit passer le pipeline.

Les protestataires soutiennent que le projet d'oléoduc menace l'approvisionnement en eau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !