•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La réputation environnementale de l’Alberta s’améliore, selon Catherine McKenna

Catherine McKenna

La ministre de l'Environnement, Catherine McKenna, s'adressant aux médias à Calgary.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La ministre de l'Environnement du Canada, Catherine McKenna, a déclaré jeudi à Calgary que les politiques fédérales et provinciales sur les changements climatiques ont aidé à redresser la réputation environnementale de l'Alberta.

Mme McKenna a ajouté que s'occuper des questions liées au changement climatique a permis au gouvernement fédéral d'approuver deux nouveaux projets d’oléodus et a aidé le Canada à conclure un accord commercial avec l'Europe.

La ministre a tenu ces propos lors d’un dîner devant la communauté d’affaires à la chambre de commerce de Calgary.

« Le commissaire à l'environnement et à l'énergie de l'Union européenne [m'a dit] que la seule raison pour laquelle cet accord a pu franchir la ligne d'arrivée était que nous étions sérieux au sujet de l'action climatique », a-t-elle ajouté en discutant avec les médias après le dîner.

« Nous avons pu approuver deux projets d’oléoducs parce que nous avions pris des mesures climatiques sérieuses, parce que les provinces ont pris des mesures climatiques sérieuses. »

Des bénéfices pour l’Alberta

Catherine McKenna a aussi expliqué que le changement global vers des technologies propres présente des possibilités économiques de plusieurs milliards de dollars et que l'Alberta est bien placée pour en tirer profit.

« C'est l'occasion pour le Canada d'être à l'avant-garde dans le développement d'une énergie plus propre, y compris dans les sables bitumineux, dans le développement de nouvelles entreprises et l'innovation, et s'il y a un endroit qui sait innover, c’est ici à Calgary », a-t-elle ajouté.

La ministre a passé la matinée à discuter avec des représentants de compagnies pétrolières. Elle a également visité le collège Southern Alberta Institute of Technology, où elle s’est adressée aux étudiants inscrits dans le secteur des énergies vertes.

Après la présentation de la ministre McKenna, le président de la chambre de commerce de Calgary, Adam Legge, a déclaré aux médias que les nouvelles règles environnementales comme la taxe sur le carbone de l’Alberta sont des changements difficiles pour les Albertains à cause de la situation économique actuelle.

« Aller de l’avant vers un futur plus vert présente des possibilités importantes, mais nous devons avoir les bonnes politiques en place et les bons incitatifs réglementaires pour que cela puisse se produire », a souligné M. Legge.

Alberta

Politique fédérale