•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un photographe passe un été à vivre avec les loups

Scott Richmond : Espérer qu'il pleut

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Pendant deux mois, Alain Lusignan a cohabité avec une meute de loups arctiques sur l'île d'Ellesmere, au Nunavut. Le photographe, de Saint-Jean à Terre-Neuve, partage leur quotidien dans le documentaire White Wolves : Ghosts of the Arctic.

Avec deux collègues allemands, Alain Lusignan a passé tout un été dans le Grand Nord à épier les moindres gestes d’une meute de 14 loups.

« [Ils] sont vraiment intelligents. Tu peux le voir dans leurs yeux, dans la façon qu'ils te regardent et ils ne sont pas dangereux du tout. Ils sont curieux. Il y a des loups qui venaient dans notre camp pour voir ce qu'on faisait. Les loups n'avaient pas peur de nous, ils avaient d'autres choses à faire ».

L’expérience a toutefois nécessité beaucoup de préparation et les cinéastes ont rencontré leur lot d’obstacles. « On était loin dans le nord, à peu près à 1000 kilomètres du Pôle Nord, ça nous a pris trois jours pour nous rendre à cet endroit. »

Alain Lusignan en entrevue dehors. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Alain Lusignan et deux collègues allemands ont passé deux mois à filmer une meute de loups.

Photo : Radio-Canada

De rares images

Mais selon Alain Lusignan, le résultat en valait la peine. Ils ont réussi à capter des images rares. « Habituellement, il y a seulement une femelle et un mâle avec les louveteaux, là il y avait deux femelles et c'est quelque chose que les biologistes qui travaillaient avec nous n'avaient jamais vu auparavant ».

Le documentaire White Wolves : Ghosts of the Arctic est présenté jeudi soir à l'émission The Nature of Things à CBC. Les cinéastes ont travaillé sur le projet durant deux ans.

Selon un reportage de Philippe Grenier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !