•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On perd une heure ce week-end

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le printemps arrive, et c'est le moment de l'année où l'on passe à l'heure avancée. Ainsi, à 2 h dans la nuit de samedi à dimanche, les montres et les horloges devront être avancées d'une heure, puisqu'il sera en fait 3 h. Le changement se fait automatiquement sur les téléphones portables.

Un texte d'Alain Labelle

Ce changement printanier perturbera la plupart des Québécois, révèle un récent sondage Léger. Ainsi, plus d'un Québécois sur cinq constate une baisse de son niveau d'énergie, tandis que 13 % de la population se juge plus irritable à ce moment de l’année.

Quelque 35 % des répondants disent également éprouver une plus grande difficulté à se tirer hors du lit. Pas moins de 58 % des Québécois auront besoin d'une journée à une semaine entière pour s'adapter au dérèglement de l'horloge.

Par contre, il sera possible de profiter de plus de lumière le soir, ce qui est bénéfique pour l'humeur des gens. Si la perte d'une heure de sommeil se fera sans encombre pour certains, d'autres auront besoin de quelques jours pour retrouver leurs repères et se lever sans difficulté.

Ce changement s'applique à tout le Canada à l'exception de :

  • certains secteurs de la Colombie-Britannique;
  • la Saskatchewan;
  • l'île Southampton au Nunavut.

Ce moment de l'année a généralement un impact sur le nombre d'accidents de la route et sur certains problèmes de santé, comme les infarctus, dont le nombre augmente.

Pour que cette transition se fasse sans incident, il est conseillé de modifier légèrement votre horaire les jours précédant le changement d'heure :

  • Décalez le moment de vos repas et de vos réveils d'une dizaine de minutes.
  • Couchez-vous une heure plus tôt qu'à l'accoutumée le soir du changement. L'heure du réveil semblera similaire à l'ancien horaire de lever.
  • Évitez de prendre des stimulants comme le café après 15 h.

Conseils pour les enfants

Changez l'horaire graduellement. Si vous aimez faire des plans, vous pouvez aider votre enfant à s'adapter à la nouvelle heure en déplaçant progressivement son horaire. Commencez par avancer de 15 minutes l'horaire de jour de votre enfant. À compter du jeudi précédent, donnez-lui son repas 15 minutes plus tôt, et faites de même avec les siestes et le coucher. Ensuite, répétez le lendemain. Si vous préférez attendre après le changement d'heure, optez pour le même programme, mais à partir du lundi matin.

Si vous ne planifiez pas de période de préparation pour votre enfant, réveillez-le à la nouvelle heure qui correspond à son réveil habituel dès dimanche. Assurez-vous que les activités régulières et les siestes suivent également le nouvel horaire.

Réduisez les stimulants. Environ une heure avant le sommeil, baissez l'éclairage, fermez les rideaux et évitez que votre enfant utilise des appareils électroniques.

Exposez-le à la lumière du jour dès le matin. Cela l'aidera à mettre à jour son horloge biologique et cela lui permettra de s'ajuster à la nouvelle heure.
Détendez-vous et soyez patient. Certains enfants réagissent mieux que d'autres à cette période. Le pire qui puisse arriver, c'est que vous perdiez une heure de sommeil pendant quelques jours.

La fête écourtée

La Régie des alcools rappelle aux titulaires de permis de bar, de brasserie, de taverne, de restaurant, de club ainsi qu'aux titulaires de permis de réunion qu'ils doivent cesser la vente ou le service de boissons alcooliques au moment de ce changement d'heure.
Ces 60 minutes d'exploitation perdues seront récupérées lors du retour à l'heure d'hiver, qui se fera dans la nuit du 5 au 6 novembre prochain.

En bref

  • Ce serait en 1784 que Benjamin Franklin, physicien et diplomate américain, aurait suggéré de décaler les heures aux changements de saison afin d'économiser de l'énergie.
  • L'Allemagne a été le premier pays à appliquer la règle, en 1916, suivie des Anglais la même année. La France leur emboîte le pas un peu plus tard, mais le changement d'heure a été annulé sous l'occupation allemande. Il a été réinstauré en 1976.
  • Au Canada, le changement d'heure a été uniformisé en mars 1963.
  • Depuis 2007, les États-Unis et le Canada effectuent au même moment le passage à l'heure d'été le deuxième dimanche de mars, et le retour à l'heure d'hiver le premier dimanche de novembre.
  • Le changement d'heure existe dans plus de 70 pays; les pays tropicaux en sont exclus, car le soleil est présent plus longtemps dans les pays qui se trouvent près de l'équateur. En revanche, les pays de l'hémisphère nord et de l'hémisphère sud ont recours au changement d'heure. Les pays procèdent encore au changement à des dates souvent différentes.

Vérifiez vos avertisseurs de fumée

À chaque changement d'heure, les services de protection contre les incendies demandent à la population de vérifier le bon fonctionnement des avertisseurs de fumée et de remplacer les piles, le cas échéant.

Les propriétaires d'immeubles doivent fournir un avertisseur de fumée à leurs locataires, mais il revient à ces derniers de changer la pile, au besoin.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les propriétaires d'immeubles qui doivent fournir un avertisseur de fumée à leurs locataires, mais il revient à ces derniers de changer la pile, au besoin.

Photo : iStock

Les pompiers rappellent qu'un avertisseur de fumée fonctionnel permet de sauver des vies. Ils soulignent aussi que les avertisseurs de fumée doivent être remplacés tous les 10 ans.

S'ils sont endommagés, poussiéreux ou qu'ils n'émettent plus de signal après le remplacement de la pile, ils doivent également être changés.

Ce sont les propriétaires d'immeubles qui doivent fournir un avertisseur de fumée à leurs locataires, mais il revient à ces derniers de changer la pile, au besoin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !