•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réunion spéciale sur l'avenir des cétacés à l'Aquarium de Vancouver

La béluga Aurora à l'Aquarium de Vancouver

La béluga Aurora à l'Aquarium de Vancouver

Photo : La Presse canadienne / DARRYL DYCK

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Commission des parcs de Vancouver tiendra mercredi soir une réunion spéciale pour discuter de l'avenir de la captivité des cétacés à l'Aquarium de Vancouver.

La Commission examinera quatre options lors des discussions, notamment l’expansion du programme de captivité de cétacés et l’interdiction de cette pratique.

Le débat de longue date sur la captivité des dauphins, baleines, et marsouins a été ravivé par la mort des deux seuls bélugas de l’Aquarium de Vancouver en novembre dernier.

Aurora et sa fille Qila sont mortes en deux semaines d’une maladie mystérieuse.

« Une question mondiale »

Le président de la Commission, Matthew Wiebe, soutient que les commissaires reçoivent des milliers de courriels - plusieurs par heure - provenant de personnes et d’organismes du Canada, des États-Unis et d'ailleurs.

« C’est en train de devenir une question mondiale. La décision de Vancouver influencera les pratiques autour du monde », souligne-t-il.

Des douzaines de conférenciers sont attendus à l'occasion de la réunion, dont des représentants de l’Aquarium de Vancouver, des scientifiques et des militants environnementaux. D’autres orateurs peuvent s’inscrire jusqu’à midi mercredi.

Aurora est morte peu de temps après sa fille Qila au mois de novembre 2016, à l’Aquarium de Vancouver.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Aurora est morte peu de temps après sa fille Qila au mois de novembre 2016, à l’Aquarium de Vancouver.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Une deuxième réunion spéciale est prévue jeudi, en raison de la longue liste de conférenciers.

Quatre possibilités

L’avenir de la captivité des cétacés est entre les mains des membres de la Commission des parcs de Vancouver, à qui l'Aquarium loue depuis 1956 son emplacement dans le parc Stanley.

Un rapport du personnel sur la réunion spéciale présente quatre options :

  • demander la tenue d’un plébiscite non contraignant, probablement lors des élections municipales de 2018;
  • accepter les projets de l’Aquarium d'agrandir la piscine des bélugas et de ramener des baleines en 2029;
  • changer les réglementations sur le contrôle des parcs;
  • maintenir le statu quo sur la pratique de captivité de cétacés.

La commissaire à la Commission des parcs, Sarah Kirby-Yung, a proposé en novembre dernier le plébiscite sur la question de la captivité des cétacés à l’Aquarium lors des prochaines élections municipales.

Elle soutient que l’opinion de la population sur cet enjeu est importante, car la question divise depuis longtemps les commissaires.

« C’est un enjeu difficile, qui suscite beaucoup d’émotion », affirme Mme Kirby-Yung, qui a déjà travaillé à l’Aquarium.

La Commission avait interdit la reproduction des cétacés en captivité en 2014. Cette interdiction avait ensuite été contestée par l’Aquarium de Vancouver et n’est jamais entrée en vigueur après les élections. La Commission, alors menée par le parti Vision Vancouver, avait pris la décision de ne pas appliquer cette interdiction.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !