•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les tiques porteuses de la maladie de Lyme continuent leur progression dans l'est du Canada

Une morsure de tique peut transmettre la maladie de Lyme
Une morsure de tique peut transmettre la maladie de Lyme Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Des scientifiques prévoient que d'ici trois ans, les tiques qui transmettent la maladie de Lyme auront atteint 80 % des régions habitées de l'est du Canada. Les autorités s'attendent à ce qu'un nombre croissant de personnes contracte la maladie.

La tique porteuse de la maladie de Lyme se retrouve dans les bois et dans les hautes herbes. Au Nouveau-Brunswick, la maladie a été surtout concentrée dans certaines régions du comté de Charlotte, et près de Saint-Jean.

Mais les populations de tiques étendent leurs territoires chaque année. « Une tique peut voyager sur un oiseau, note Janet Higgins, présidente de l'organisme Lyme N.-B. Lorsque les oiseaux volent, les tiques se répandent. Maintenant on pourrait se faire piquer n'importe où, n'importe quand. »

La maladie de Lyme se manifeste en premier lieu par de la fièvre et une grande fatigue. Mais quand la maladie n'est pas détectée assez tôt, les symptômes sont beaucoup plus sérieux.

« Ce pourrait être une raideur autour du cou. On peut perdre l'ouïe dans une oreille, on pourrait avoir des problèmes cardiaques, des problèmes musculaires, des problèmes avec les joints, toutes sortes de problèmes, énumère Janet Higgins. Il y a des gens qui finissent par être en fauteuil roulant. »

Janet HigginsJanet Higgins est présidente de l'organisme Lyme N.-B. Photo : Radio-Canada

Santé Canada s'apprête à revoir toute son intervention face à cette maladie qui reste encore méconnue de bien des médecins. Une série de consultations, qui prend fin le 8 mars, a permis de passer en revue à la fois la surveillance médicale, les coûts économiques, le traitement de la maladie et la sensibilisation du public.

On pourrait peut-être commencer dans les écoles, pour les jeunes qui jouent dehors, les enseignants qui emmènent les jeunes dehors, ou qui font des sorties dans le bois.

Janet Higgins, présidente, Lyme N.-B.

Entre-temps, 30 000 Canadiens ont signé une pétition qui devrait être déposée à Ottawa au cours des prochains mois.

Ils demandent aux gouvernements d'en faire davantage pour améliorer, entre autres, les diagnostics et les soins pour les personnes atteintes de la maladie de Lyme.

Nouveau-Brunswick

Santé publique