•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Organigram prépare une défense « vigoureuse » contre un recours collectif

Contenants de marijuana médicinale chez Organigram

Contenants de marijuana médicinale chez Organigram

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Radio-Canada

Le producteur de marijuana médicinale Organigram, basé à Moncton au Nouveau-Brunswick, indique qu'il prépare une défense « vigoureuse » contre la demande de recours collectif déposée à son endroit.

Dans un communiqué envoyé mardi, le président du conseil d'administration d'Organigram, Denis Arsenault, affirme avoir engagé la firme Borden Ladner Gervais LPP pour assurer sa défense.

La demande de recours collectif déposée en Cour suprême de la Nouvelle-Écosse vendredi demande que les clients soient remboursés pour l'achat de produits visés par un rappel volontaire de l'entreprise en décembre 2016 et en janvier 2017.

« Nous avons été en contact constant avec les clients qui se sont procuré les produits visés par le rappel », explique Denis Arsenault. Il insiste sur le fait qu'Organigram offre à ses clients sans assurance un crédit d’achat de la valeur totale des produits rappelés.

Denis Arsenault est président du conseil d'administration d'Organigram.

Denis Arsenault est président du conseil d'administration d'Organigram.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Denis Arsenault mentionne également que l'avocat du recours collectif, Me Ray Wagner, a fait des commentaires erronés lundi en disant qu'Organigram avait d'abord offert des remboursements.

Organigram assure que ses produits sont sans pesticide

Le recours allègue qu'Organigram a fait preuve de négligence dans ses activités de production et de vente de marijuana médicinale.

Il avance également que la compagnie a brisé le contrat qui la liait avec ses clients en prétendant leur vendre un produit qu'elle décrivait comme étant biologique et sans pesticide non autorisé alors qu'il ne l'était pas.

De son côté, l’entreprise affirme qu’elle a récemment complété son enquête sur les évènements qui ont mené au rappel et que de nouveaux protocoles sont en place.

Les tests effectués sur la totalité de la marijuana récoltée depuis le rappel démontrent l’absence de pesticide, selon Organigram.

Organigram chute en bourse

La cote d'OrganiGram Holdings Inc a chuté en bourse de12,96 %, ou 0,32 $, pour atteindre 2,15 $ mardi.

En cinq jours, les actions ont perdu 14 % de leur valeur et ont chuté de 25,86 % dans la dernière année.

Nouveau-Brunswick

Justice et faits divers