•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Le féminisme, c’est le cancer », affirment des jeunes du Wildrose

Le documentaire « The Red Pill » explore les mouvements masculinistes et critique le mouvement féministe.

Le documentaire « The Red Pill » explore les mouvements masculinistes et critique le mouvement féministe.

Photo : The Red Pill

Radio-Canada

La division étudiante du Wildrose à l'Université de Calgary se retrouve dans la tourmente après la diffusion d'un courriel affirmant : « Le féminisme, c'est le cancer. »

Le groupe a envoyé un courriel aux étudiants de l’université lundi afin de promouvoir la diffusion d'un documentaire controversé, The Red Pill, qui critique le mouvement féministe.

Dans le courriel, il était mentionné la phrase suivante : « Nous savons tous que le féminisme, c’est le cancer. Pour susciter le dialogue, nous avons décidé d'agir. »

Les réactions ont fusé de toutes parts sur les réseaux sociaux à la suite de l’envoi du courriel.

Le directeur des communications de la section étudiante du Wildrose a été renvoyé après cette débâcle et la diffusion du documentaire, prévu pour mercredi, a été annulée.

« Nous sommes désolés des commentaires qui sont apparus dans un courriel précédemment envoyé aux élèves », rapporte un message publié sur la page Facebook du groupe Wildrose on Campus.

 

Il est aussi mentionné que les commentaires ne reflètent pas la vision de l’exécutif du groupe et que, pour cette raison, le directeur des communications de la section avait été remercié.

Les politiciens se sont aussi mêlés de cette affaire. La député et ministre de l'Environnement Shannon Philipps a interpellé le chef du Wildrose Brian Jean sur Twitter lui demandant d’expliquer pourquoi son parti n’était pas pour l’égalité des femmes.

Le chef de droite a rétorqué qu’il était « content que la situation soit réglée ».

Fait intéressant, le député du Wildrose Jason Nixon a critiqué sur Twitter le fait que la diffusion du documentaire soit annulée, ce à quoi Brian Jean a répondu en écrivant qu’il fallait « encourager les femmes à participer à la vie politique ».

 

Alberta

Égalité des sexes