•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tina Keeper nommée femme de l’année 2017 par l’Alliance des artistes canadiens

Tina Keeper
« C’est un véritable honneur pour moi », dit Tina Keeper, récipiendaire du prix Femme de l'année 2017 remis par l'ACTRA. Photo: La Presse canadienne / John Woods

L'actrice, réalisatrice et ancienne députée libérale Tina Keeper est récipiendaire du titre « Femme de l'année 2017 », conféré par l'Alliance des artistes canadiens du cinéma, de la télévision et de la radio (ACTRA), l'équivalent au Canada anglais de l'Union des artistes.

« C’est un véritable honneur pour moi », souligne Mme Keeper dans un communiqué publié lundi.

Cela a été pour moi un privilège de travailler comme actrice – un rôle important dans notre pays. Je suis particulièrement reconnaissante et fière de pouvoir maintenant travailler avec mes soeurs et mes frères pour encourager les voix et les histoires des créateurs canadiens.

Tina Keeper

Selon l’ACTRA, le prix est « remis chaque année à un membre de l’ACTRA qui utilise sa passion pour appuyer ses consœurs de l’organisme ainsi que les femmes de l'industrie audiovisuelle tout entière ».

L’humoriste Mary Walsh, ainsi que les actrices Tantoo Cardinal et Sandi Ross, comptent parmi celles qui ont déjà reçu cet honneur.

Une carrière sous les projecteurs

Née à Winnipeg et membre de la nation crie de Norway House, Tina Keeper est comédienne depuis plus de 30 ans. Elle est peut-être mieux connue du public pour son rôle dans la série télévisée de CBC Au nord du 60e (North of 60), rôle pour lequel la Manitobaine a reçu un prix Gémeaux.

En 2006, Tina Keeper a remporté l’élection fédérale dans la circonscription manitobaine de Churchill, sous la bannière libérale. Elle a servi en tant que porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé publique et de patrimoine canadien jusqu’en 2008.

Depuis, Mme Keeper est présidente d’une société de production cinématographique appelée Kikistan Pictures. En outre, elle a réalisé avec le Ballet royal de Winnipeg le spectacle « Going Home Star », un ballet inspiré par la Commission de vérité et réconciliation du Canada, et a travaillé sur l’initiative REDress Project, soit une installation artistique regroupant des robes rouges symbolisant la lutte menée au nom des femmes autochtones.

Elle est également défenseure des enjeux politiques et sociaux des peuples autochtones.

« À titre d’artiste, d’activiste et de leader communautaire, Tina Keeper est devenue une source d’inspiration et un modèle à suivre », affirme Ferne Downey, présidente du syndicat représentant environ 23 000 acteurs de la télévision, du cinéma et de la radio. « Nous sommes fiers de lui rendre hommage. »

Manitoba

Autochtones