•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brad Wall renonce à la prime du Parti saskatchewanais

Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall.

Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall.

Photo : Radio-Canada / ICI Radio-Canada

Radio-Canada

Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, dit qu'il renonce à sa prime annuelle pour son travail au sein de sa formation politique, le Parti saskatchewanais.

Dans une déclaration lundi, il indique que même s’il soutient le principe de compensation pour les dirigeants de partis, il préfère s’en défaire en raison de « perceptions négatives ».

Ces perceptions peuvent porter sur le bureau du premier ministre, le gouvernement et le parti, note Brad Wall. En plus de son salaire, il recevait jusqu'à 40 000 $ pour ses activités partisanes.

Il s’agit d’un revirement, car en janvier, le bureau de M. Wall avait indiqué que celui-ci n’avait pas l’intention de mettre fin à la pratique. Le Nouveau Parti démocratique (NPD) de la Saskatchewan avait demandé au premier ministre de renoncer à cette allocation versée par sa formation politique pour ses activités partisanes.

Le même mois, la première ministre de la Colombie-Britannique, Christy Clark, a demandé au Parti libéral de cesser le versement de sa prime annuelle de 50 000 $.

Selon le gouvernement de la Saskatchewan, Brad Wall perçoit 166 137 $ pour ses fonctions de député et de premier ministre.

En novembre, l'organisme Progress Alberta basé à Edmonton a publié une base de données qui montrait que depuis 2006 le Parti saskatchewanais a reçu plus de 3 millions de dollars en dons de la part d'entreprises dont les sièges sociaux sont à l'extérieur de la province, dont 2 millions de dollars en provenance de l'Alberta.

Le chef de l'opposition néo-démocrate, Trent Wotherspoon.

Le chef de l'opposition néo-démocrate en Saskatchewan, Trent Wotherspoon.

Photo : Radio-Canada / TRENT PEPPLER

Le NPD exige un remboursement

L’opposition néo-démocrate compte faire revenir son projet de loi qui vise à éliminer les dons de la part d’entreprises et de syndicats.

C’est offensant, c’est malsain et ça ne devrait jamais se passer.

Une citation de Trent Wotherspoon, chef intérimaire du NPD

Brad Wall souligne, pour sa part, qu’il n’appuiera pas ledit projet puisque le système actuel « sert bien la province ». Le chef intérimaire de l’opposition, Trent Wotherspoon, exige que Brad Wall rembourse les primes obtenues par l'intermédiaire de son parti.

« Voici un premier ministre qui s’est mal approprié près d’un demi-million de dollars au cours de la dernière décennie. Au même moment, il porte préjudice aux emplois et aux salaires des Saskatchewanais », dit-il.

M. Wotherspoon ajoute qu’il n’a aucun problème à rembourser ses propres frais de route et d’hôtel dont il a bénéficié en tant que chef de parti.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Saskatchewan

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Saskatchewan.