•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Canadiennes de Montréal championnes de la Coupe Clarkson

Marie-Philip Poulin

Marie-Philip Poulin

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les Canadiennes de Montréal ont remporté la Coupe Clarkson dans la Ligue canadienne de hockey féminin 3-1 contre l'Inferno de Calgary, dimanche après-midi, à Ottawa.

« Nous attendions ce duel depuis un an, a affirmé la Québécoise Marie-Philip Poulin. Nous voulions être intenses. Elles forment une très bonne équipe et nous voulions leur appliquer de la pression et envoyer des rondelles au filet. Nous sommes très heureuses de la façon dont nous sommes sorties et de bonnes choses sont survenues. »

La capitaine de l'équipe croit également que cette saison de la Ligue canadienne de hockey féminin a montré à quel point le sport évolue chez les femmes.

« Nous avons montré que ce sport est en croissance, a-t-elle fait valoir. Les matchs étaient âprement disputés et ça montre le niveau de jeu du hockey féminin. Le sport grandi assurément en Finlande, en Suède et aux États-Unis. »

Poulin a marqué deux fois, dont le but qui s'est avéré être celui de la victoire, pour les Canadiennes.

L'autre but de l'équipe tricolore a été inscrit par l'attaquante Katia Clement-Heydra. Cette dernière a ouvert le pointage lors d'un avantage numérique, à 12:36 de la première période. Elle a saisi la rondelle au vol avant de la déposer pour finalement faire bouger les cordages grâce à un lancer du revers.

Les Canadiennes ont doublé leur avance au deuxième tiers. Poulin a décoché un tir voilé qui a touché la mitaine de Maschmeyer avant de se faufiler entre ses jambières.

Jillian Saulnier a réduit l'écart pour l'Inferno en troisième période.

Poulin a scellé l'issue de la rencontre avec son deuxième but dans un filet désert, alors que Calgary tentait de forcer la prolongation.

La gardienne des Canadiennes Charline Labonté a été nommée la joueuse par excellence de la Coupe Clarkson. Elle s'est dressée devant de nombreuses occasions dangereuses, ne cédant qu'une seule fois sur 27 tirs.

« J'étais tellement heureuse. Il ne pouvait pas y avoir une meilleure personne pour inscrire ce but parce qu'elles appliquaient beaucoup de pression, a mentionné Labonté à propos de Poulin. L'Inferno est une très bonne équipe et les joueuses peuvent faire changer l'allure d'un match en un claquement de doigts. »

La vétérane Caroline Ouellette, 38 ans, a reçu le trophée des mains de sa capitaine. Son avenir avec l'équipe est incertain, car elle envisage de prendre sa retraite pour se concentrer uniquement sur son rôle d'entraîneuse.

Les joueuses de l'Inferno avaient été sacrées championnes de la saison grâce à leur fiche de 20-4-0, quatre points devant les Canadiennes. La formation de Calgary avait marqué 100 buts.

« Nous étions un peu ternes en première période et nous avons mis trop de temps avant de nous mettre en marche, a insisté Brianne Jenner, la capitaine de l'Inferno. Nous avons eu des occasions de marquer à la fin, mais parfois ça ne tourne pas pour nous. »

Depuis l'instauration de cette compétition il y a huit ans, Montréal a gagné quatre titres. Les autres championnats ont été acquis en 2009, en 2011 et en 2012.

Les Canadiennes ont participé sept fois à la finale. Elles avaient notamment perdu les deux dernières éditions.

Montréal prend ainsi sa revanche contre Calgary qui avait gagné la Coupe Clarkson l'an dernier.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !