•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il y aura une deuxième saison pour Les aventures du Pharmachien

Olivier Bernard, alias Le Pharmachien, pose en blouse blanche dans le laboratoire de son émission <i>Les aventures du Pharmachien</i>.
Olivier Bernard, alias Le Pharmachien. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le pharmacien Olivier Bernard décryptera encore avec humour des mythes autour de la santé : l'émission Les aventures du Pharmachien reviendra à ICI Explora (Nouvelle fenêtre) l'an prochain. La chaîne en a fait l'annonce dimanche.

Le personnage du Pharmachien est connu du public québécois depuis 2012 grâce au site Internet lancé par Olivier Bernard, ainsi qu’à plusieurs livres. Le scientifique a ajouté la carte de la télévision à son jeu en décembre dernier.

La détoxification du foie, l’effet placebo, les régimes, la crème solaire, le gluten et les vaccins ont notamment figuré au sommaire de l’émission, présentée chaque vendredi.

La première saison des Aventures du Pharmachien se termine avec la diffusion du 15e épisode, le 10 mars, à 19 h 30. À cette occasion, Olivier Bernard se penchera sur la question des ondes dégagées par les téléphones cellulaires et de leurs éventuels effets néfastes sur la santé. Il sera accompagné d’un physicien pour tenter de mesurer avec précision l’exposition de la population à ce phénomène.

La volonté de dénoncer certaines idées reçues et certains remèdes miracles du Pharmachien ne laisse personne indifférent. Outre son émission à ICI Explora, Olivier Bernard avait fait parler, en novembre dernier, après son passage à l’émission Tout le monde en parle, présentée sur ICI Radio-Canada Télé.

En affirmant que boire un jus d’orange pressé à la maison équivalait à consommer un Coke, il avait alors déclenché de nombreuses réactions. « Les gens ne savent plus comment se retrouver dans les questions de santé », avait réagi le principal intéressé, quelques jours plus tard, justifiant implicitement le besoin d'un travail de démystification.

Séries télé

Arts