•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestations à Sherbrooke : deux groupes, deux visions

La manifestation s'est transformée en dialogue entre les deux groupes.

La manifestation s'est transformée en dialogue entre les deux groupes.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Deux groupes de manifestants aux visions divergentes ont manifesté devant l'hôtel de ville de Sherbrooke, samedi après-midi.

La première manifestation était pour la liberté, la paix et la justice. Elle était organisée par la Coalition canadienne des citoyens préoccupés (CCCC). Elle a rassemblé une dizaine de personnes.

Ces dernières protestent contre la motion M-103 contre l'islamophobie, déposée à la Chambre des communes en décembre dernier. Les manifestants craignent, entre autres, de perdre leur liberté d'expression.

La contre-manifestation a rassemblé une trentaine de personnes. Appelée « Unissons-nous contre l'extrême droite islamophobe à Sherbrooke », elle était organisée par une poignée d'étudiants du cégep. Les participants sont en faveur d'une plus grande inclusion des immigrants et s'opposent au racisme et à l'islamophobie.

Manifestation à Sherbrooke
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Manifestation à Sherbrooke

Photo : Radio-Canada

Au départ, les deux groupes se faisaient face, mais la manifestation s'est transformée en discussion. Tout s'est déroulé dans le calme et le respect, sous surveillance policière.

D'autres manifestations contre la motion M-103 ont aussi eu lieu ailleurs au Canada, notamment à Montréal, à Toronto et à Québec. À certains endroits, une contre-manifestation a aussi été organisée simultanément.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !