•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Assemblée générale extraordinaire de l'ACFR : des questions demeurent quant aux états financiers

Des participants écoutent une membre qui s'adresse au conseil d'administration de l'ACFR.
Les participants s'attendaient à « davantage de concret » concernant les détails des états financiers de l'organisme. Photo: Radio-Canada / Patrick Foucault

À l'occasion de son assemblée générale extraordinaire vendredi soir, l'Association canadienne-française de Regina (ACFR) a présenté des résultats concernant le nombre d'activités qu'elle a organisé en 2015-2016, ainsi que la situation concernant ses partenariats. Toutefois, bon nombre de membres s'attendaient à avoir des informations sur les résultats financiers.

Un texte de Patrick Foucault

Ils étaient nombreux à demander davantage de détails sur l'argent investi et sur le déficit de 45 789 $ annoncé lors de l'assemblée générale annuelle de l'organisme en décembre.

Deo Bugegene, participant.Deo Bugegene, participant. Photo : Radio-Canada / Patrick Foucault

Cependant, « cette rencontre, ce n'était pas pour discuter des états financiers », affirme le président de l'ACFR. Siriki Diabagaté précise que les états financiers détaillés ont été mis sur le site web de l'organisme, « comme le conseil d'administration l'avait promis en décembre ».

Cette réponse n'était toutefois pas suffisante pour certains participants. Deo Bugegene croit que l'analyse et la compréhension des finances ne sont pas « un exercice individuel ». L'ACFR doit les expliquer, dit-il. Pour le participant, il s'agit d'un devoir de transparence de la part de l'association.

Je suis un peu vieux jeu. Je ne consulte pas vraiment les sites web. Alors même s'ils sont sur le site web, il fallait absolument qu'ils les présentent ici.

Deo Bugegene, participant
Siriki Diabagaté, président de l'ACFR.Siriki Diabagaté, président de l'ACFR. Photo : Radio-Canada / Patrick Foucault

À la demande de participants à l'assemblée, Siriki Diabagaté a déclaré qu'une séance d'information aura lieu prochainement. Elle visera spécifiquement à expliquer les résultats financiers.

Le président de l'ACFR a tout de même expliqué à Radio-Canada que le déficit annoncé en décembre en était un contrôlé : c'est-à-dire qu'en 2015-2016, l'association a soustrait 45 789 $ d'un surplus de 77 000 $ accumulé en 2014-2015. Siriki Diabagaté explique donc qu'il reste encore environ 32 000 $ du surplus d'il y a deux ans.

Par ailleurs, l'ACFR tenait à présenter vendredi un sommaire des activités qu'elle a organisées. Au total, 31 activités ont été organisées en 2015-2016, et 63 partenariats ont été créés pour organiser ces activités. Le nombre de participants à ces initiatives de l'association se chiffre à plus de 2000.

Des idées pour développer l'ACFR

Malgré les tensions entourant les états financiers, bon nombre de participants ont tenu à proposer des idées pour faire avancer l'organisme, que plusieurs disent avoir vraiment à coeur.

Un participant a notamment suggéré un meilleur service à la clientèle de la part de l'ACFR.

Sylvie Bergeron, participante.Sylvie Bergeron, participante. Photo : Radio-Canada / Patrick Foucault

Un autre a également proposé des liens plus étroits entre l'association et l'organisme Open Door Society, qui vient en aide aux nouveaux arrivants.

En rapport avec cette dernière proposition, la participante Sylvie Bergeron croit que les Fransaskois de Regina ont tous un rôle à jouer pour épauler l'ACFR dans l'accueil des nouveaux arrivants.

On a tous une responsabilité de faire la promotion de l'ACFR, de l'accueil des nouveaux francophones. Il faut leur dire qu'il y a un organisme francophone, leur donner l'information s'ils ne l'ont pas.

Sylvie Bergeron

Il est à noter que l'ACFR discutera financement avec Patrimoine canadien, son bailleur de fonds, le 13 mars.

Théophile Tiessé demande des réponses

Lors de l'assemblée de vendredi, un échange houleux a eu lieu entre l'ancien directeur de l'Association canadienne-française de Regina et le conseil d'administration.

Théophile Tiessé, qui a reproché à l'ACFR de l'avoir licencié à la fin janvier, a demandé des explications au conseil.

Cependant, le conseil n'a pas voulu répondre à ses questions en lui disant que ce n'était pas le temps ni la tribune pour ce genre de discussion.

Saskatchewan

Francophonie