•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du tissu plus résistant à la chaleur pour protéger les pompiers

Un habit de pompiers produit par FilSpec, de Sherbrooke, Monterey Textile de Drummondville et Innotex, à Richmond

Un habit de pompiers produit par FilSpec, de Sherbrooke, Monterey Textile de Drummondville et Innotex, à Richmond

Photo : Radio-Canada / ICI Estrie

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Innovation dans le monde du textile : trois entreprises ont mis au point un fil à base de fibre de verre encore plus résistant à la chaleur.

FilSpec, de Sherbrooke, Textile Monterey, de Drummondville, et Innotex, de Richmond, ont travaillé pendant trois ans et demi pour en arriver à ce résultat. Le tissu créé à partir de ce fil pourra servir notamment à fabriquer des habits de pompiers plus résistants.

« Actuellement, dans l'industrie, on parle d'environ 38, 39 secondes. Nous, avec le tissu et l'assemblage du vêtement avec la barrière technique, on joue aux alentours de 53 secondes avant que le pompier ne soit brûlé », explique Jean-Sébastien Brière, responsable de la recherche et du développement de Textile Monterey.

« On l'a conçu pour des habits de pompier, mais effectivement, plein d'applications sont possibles. Toute application qui demande de protéger un travailleur contre le feu, la flamme », ajoute Sébastien Couture, directeur du département de recherche et développement chez FilSpec.

Des fils comme [ceux qu'] on a conçus, utilisés dans des tissus de protection, on n'en a pas retrouvé sur le marché. À notre connaissance, ça ne se fait pas.

Une citation de : Sébastien Couture, directeur Recherche et développement chez FilSpec.

Un seul habit existe pour l'instant au Canada. Le tissu sera présenté pour la première fois à la Foire du textile Hightex, qui se tiendra à Montréal au début du mois d'avril.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !