•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le groupe Trinor en faillite

L'entreprise Fabnor appartient au groupe Trinor.

L'entreprise Fabnor appartient au groupe Trinor.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les trois principales compagnies du Groupe Trinor de Sept-Îles font faillite. La cinquantaine d'employés ont été invités à quitter les lieux jeudi, en fin d'après-midi, lorsqu'un huissier s'est présenté pour fermer les usines.

Les activités cessent de façon définitive et le dossier est maintenant entre les mains du syndic de faillite Raymond Chabot, de Rimouski, confirme un porte-parole du Groupe Brasa, qui est propriétaire de Trinor, aussi de Rimouski.

Le syndic de faillite Raymond Chabot, indique que les divisions Fabnor, Mecnor et Tecnor font en faillite.

L’entreprise comptait 130 travailleurs il y a encore 18 mois, souligne un représentant du syndicat des Métallos pour la vingtaine d’employés de la division Fabnor, Yves-Aimé Boulay.

C'est mise à pied par-dessus mise à pied jusqu'à l'annonce de la fermeture hier, franchement, pour la région, on n'avait pas besoin de ça.

Yves-Aimé Boulay, représentant du syndicat des Métallos

« On espère toujours une reprise à Sept-Îles, on espère toujours du travail qui puisse s'annoncer prochainement, parce qu'il faut que ça arrête », dit Yves-Aimé Boulay qui s’inquiète pour l’avenir économique de la ville.

« Ça va prendre du monde qui s'implique vraiment, une volonté gouvernementale de vouloir à ce que notre région puisse avancer, parce qu'on ne peut pas continuer dans ce sens-là », ajoute-t-il.

Installations du groupe Trinor à Sept-Îles.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Installations du groupe Trinor à Sept-Îles.

Photo : Radio-Canada

Ralentissement économique

Le directeur adjoint de Développement économique Sept-Îles, Russel Tremblay, se désole de la faillite des trois principales compagnies du Groupe Trinor à Sept-Îles. Il est d'avis que le Groupe est victime des contrecoups du ralentissement économique sur la Côte-Nord.

« C'est extrêmement triste et dommage pour notre économie, autant pour les pertes d'emplois que pour la perte d'expertise, mais aussi toute la question qu'on veut essayer d'avoir le plus de contrats en région. Ça nous prend un nombre de soumissionnaires minimal », explique-t-il.

Une assemblée des créanciers du Groupe Trinor aura lieu le 30 mars à Sept-Îles.

D'après les informations de Charles Alexandre Tissereye

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Économie