•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Opioïdes : deux fois plus de décès que la moyenne provinciale dans Windsor-Essex

Des comprimés d'analgésiques opioïdes
Des comprimés d'analgésiques opioïdes Photo: La Presse canadienne / Graeme Roy

Le nombre de décès liés aux opioïdes a été deux fois plus élevé que la moyenne provinciale dans Windsor-Essex 2015. En huit ans, la hausse est de 190 % .

Les données ont été révélées jeudi dans un rapport intitulé Opioid Misuse in Windsor-Essex County Report publié par le bureau régional de santé publique.

Le rapport a analysé les statistiques recueillies par le service de santé à partir des visites de patients aux urgences de la région et des hospitalisations.

Il concerne les personnes qui ont utilisé de la codéine, du fentanyl, de l'héroïne, de l'hydromorphone, de la méthadone, de la morphine et de l'oxycodone.

Selon l’étude, près de 28 000 personnes de la région ont obtenu des opioïdes par le biais du Programme de médicaments de l'Ontario en 2015.

43 décès par surdose d'opioïdes en 2015

Le nombre de consommateurs d’opioïdes dans la région de Windsor dépasse de près de 19 % la moyenne provinciale, ce qui la place au septième rang au chapitre de la consommation d'opiacés en Ontario.

Le rapport montre par ailleurs que la plus grande densité d'utilisateurs d'opiacés se trouve dans les centres-villes de Windsor et de Leamington.

Autre donnée, les salles d'urgence de la région ont reçu 382 visites liées aux opioïdes au cours de cette même année, près de la majorité des patients étaient des hommes âgés de 20 à 44 ans.

19 consommateurs sont morts après avoir consommé des opiacés à Windsor en 2015, 24 sont morts dans un contexte similaire dans le comté d'Essex.

Ces chiffres croissants sont suffisamment alarmants pour que l'unité sanitaire commence à travailler sur une stratégie pour contrer le phénomène en décembre.

Le processus a été lent, explique le Dr Wajid Ahmed, médecin-hygiéniste adjoint du Bureau de santé du comté de Windsor-Essex., mais l'agence de santé voulait avoir un plan complet en place.

« Nous voulons nous assurer d'avoir une stratégie globale et nous ne cherchons pas seulement à résoudre le problème ... en mettant un pansement », souligne le médecin.

Windsor

Drogues et stupéfiants