•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quel avenir pour le mont Arthabaska?

La croix sur le mont Arthabaska et la pavillon en arrière plan

Le mont Arthabaska

Photo : Radio-Canada / ICI Estrie/Jean-François Dumas

Radio-Canada

Une quarantaine de Victoriavillois ont participé mercredi soir à une consultation publique sur l'avenir du mont Arthabaska. L'objectif était de prendre le pouls des utilisateurs des services récréotouristiques de la montagne et de se pencher sur son développement à long terme.

Un texte de Jean-François Dumas

La Ville veut notamment savoir comment améliorer la cohabitation entre les différents utilisateurs du mont situé au coeur de la ville.

Pour certains sportifs, des améliorations devraient être apportées de façon impérative pour rendre les lieux plus conviviaux. La Victoriavilloise Joanne Côté déplore notamment l'absence d'eau potable et de salles de bain au bas de la montagne. Il s'agit, selon elle, d'un frein à une appropriation accrue des lieux par les résidents de la région, mais aussi par les citoyens provenant de l'extérieur.

D'autres se sont par ailleurs dit convaincus que la signalisation des nombreux sentiers pourrait être améliorée.

Une carte des sentiers du mont Arthabaska

Une carte des sentiers du mont Arthabaska

Photo : Radio-Canada / ICI Estrie/Jean-François Dumas

Le nombre de citoyens promenant des chiens sans laisse constitue, d'autre part, un véritable irritant pour une majorité de participants. La Ville devrait, à ce titre, faire appliquer sa réglementation municipale avec « plus de mordant », a soutenu Christine St-Pierre, une des responsables des cinq ateliers mis sur pied durant la consultation.

Quoi faire avec le pavillon?

Le pavillon du mont Arthabaska a lui aussi fait l'objet de discussions animées. La diminution du nombre de spectacles présentés depuis la construction du Carré 150 rend nécessaire une reconversion des lieux, estiment certains. Si les mariages, le cinéma en plein air et le bistro demeurent ses principaux attraits, plusieurs participants croient que davantage de soirées thématiques pourraient s'y tenir.

Le conseiller municipal Michael Provencher lors d'une soirée de consultation sur le mont Arthabaska

Le conseiller municipal Michael Provencher.

Photo : Radio-Canada / ICI Estrie/Jean-François Dumas

La Ville assure qu'elle étudiera avec intérêt les suggestions émanant de cette consultation publique. « Ces idées guideront les gestes qu'elle posera dans les mois et les années à venir », a tenu à rappeler le conseiller municipal Michael Provencher.

Estrie

Sports et loisirs